Stan nous présente un cépage rare : La Pelaverga

Sur la route des cépages

publié le samedi 01 juin 2019 à 08h00

Stan nous présente un cépage rare : La Pelaverga

Voici un cépage quasi inconnu, produit sur une toute petite aire d’appellation et quelques hectares.

Comme il m’a récemment été donné de le déguster et d’être agréablement surpris par ses qualités gustatives, je vais vous parler un peu de lui.

Il s’agit d’un pur produit du Piémont en Italie du Nord, la Pelaverga, un cépage rouge.

Il ne se retrouve que sur quelques dizaines d’hectares.

 

Dans ces zones du Piémont, on le retrouve sur les appellations suivantes, en tant que Cépage d'appoint sur le DOC Collina Torinese et le Colline Saluzzesi ou principale comme sur le Verduno Pelaverga, petite appellation de 10 ha au cœur du secteur de Barolo !

Elle est classée recommandé en province d'Asti, province de Cuneo et province de Turin dans la région Piémont.

La Pelaverga a une origine très ancienne et aurait été introduite en Italie par un moine irlandais en 612.

Elle est souvent utilisée comme raisin de table. Les grappes sont vendues localement et se conservent bien jusqu'à la Noël.

 

Concernant les caractéristiques du cépage, il est de maturité assez tardive, dite 3e époque, 25 jours après le Chasselas, ce qui est commun dans le Piémont où les arrière-saisons sont belles.

 

 

Les grappes sont moyennes à grosse et les baies sont de taille grosse. La grappe est conique et ailée. Le cépage est de bonne vigueur et d'une bonne fertilité.

La Pelaverga est robuste et bien adapté aux situations en pente et à des altitudes de 300 à 400 m. La Pelaverga a été remplacée souvent par Nebbiolo et Barbera. Mais il subsiste sur une dizaine d’hectares autour de Verduno.

 

La Pelaverga est également connue sous les noms de : Caleura, Cari, Carola, Fra Germano, Peilaverga, Pela Verga, Pelaverga di Saluzzo, Pelaverga Piccolo, Pella Verda, Taddone, Uva Coussa. Que de noms pour un cépage si confidentiel !

  

Il donne des vins à la couleur rubis, cerise, peu coloré donc mis bien brillant et possède des arômes très floraux et délicats.

Ce sont des vins parfumés et très souples, aux tannins très délicats, très élégants. Un Pinot/Gamay/Nebbiolo...

Il est appréciable légèrement frais et dans sa jeunesse, car pas très apte au vieillissement à priori. On pourrait le qualifier de vin d’été...

Il accompagnera des plats légers et même un peu gras car son acidité naturelle aidera à couper le tout. On peut le conseiller sur des salades, des poissons, ou des plats de légumes fort, aubergines par exemple...

Les Moussakas ne lui feront pas peur, la tomate non plus... ratatouille par exemple.

 

Peu de producteurs. J'ai dégusté celui de Burlotto à Verduno et c’est un véritable coup de cœur pour ce vin qui est peut-être le plus abordable et disponible au domaine !

Il est à l’image du domaine, à la fois humble et discret mais d’une grande élégance et d'une grande fraîcheur. Un joli vin de compagnie.

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.