Poulsard : promis, Jura craché !

Sur la route des cépages

publié le samedi 18 avril 2020 à 08h00

Poulsard : promis, Jura craché !

Reconnaissable à sa couleur pâle, il est vinifié en mono-cépage comme en assemblage. Il donne des vins rouges, rosés et est même engagé dans la composition des Crémants du Jura. Ce cépage est né ici, il y est resté et est devenu un incontournable du cru.

 

Colorama.

 

C’est un raisin noir de cuve. Ses grappes petites, tombantes et allongées tentent de se redresser le long du palissage grâce à leurs longues vrilles caractéristiques. Il peut aussi être proposé à table. Mais soyez délicat en le saisissant et évitez de le consommer, allongé à la mode romaine : le Poulsard à la peau fine et délicate !

 

Cépage à pseudo.

 

Poulsard voilà un nom qui pulse… N’empêche :  il devient Peloussard, Plousard, Pulsard quelques problèmes d’orthographes ou de dyslexie plus tard. Ceux qui le baptisent Mescle dans le Bugey et Plant d’Arbois ont sûrement flairé le bon plant !

 

Tout en subtilité.

 

Les vins rouges sont pâles avec des tanins fins. Au nez, il présente des notes délicates de fruits rouges acidulés, groseille, framboise, fraise des bois mais aussi parfois de pomelo et de rose de Damas. S’ajoutent des notes animales et d’humus, soutenues par cette acidité caractéristique des vins de climats frais. Le Poulsard entre aussi dans la composition de vins rosés, nectars effervescents et pour les plus belles grappes dans les vins de paille du Jura.

 

Habite à l’adresse indiquée… 

 

Ne faites pas le tour du monde viticole pour le trouver ! Une seule adresse : le Jura français et le Bugey. Certains pieds ont migré du côté helvète du massif de montagnes, dans le Valais suisse (pour de meilleurs placements peut-être).

 

 

 

Sous quels climats se sent-il bien ?

 

Poulsard est un solitaire. Il aime mettre les pieds dans les marnes grises, les sols d’argiles et de calcaires. Ni à trop haute altitude, ni au ras des coquillages, Poulsard se plaît à des altitudes médianes. Il préfère les sols bien drainés où l’eau circule et adore se planter sur les pentes raides des coteaux pour regarder passer les saisons.

Attention à son côté vulnérable : la moindre gelée de printemps, la moindre coulure ou pourriture, du style mildiou et oïdium, et tout est fichu. Il lui faut souvent tous les égards pour des rendements moyens.

 

Just a Poulstar !

 

Elles sont sur les tables de tous les amateurs de vin du Jura : dans les AOC Arbois, AOC Côtes-du-Jura et AOC Etoile.

 

Et avec ça ?

 

Ces rouges pâles feront bon mariage avec une viande blanche, comme votre poulet du dimanche, ou un civet de lapin grand-mère. Il accepte aussi de partager sa table avec un simple plat de pâtes. Bon app’ !

 

Vous avez aimé cet article ? Rendez-vous sur :

 

Vintage | Vin, style & dégustation | by Alice Weinderland | Vintage-by-alice.com

 

winameeTeam

par winameeTeam

La winameeTeam vous propose des articles quotidien rédigés avec nos partenaires et amis.