La renaissance chilienne du Carménère

Sur la route des cépages

publié le dimanche 19 août 2018 à 10h00

La renaissance chilienne du Carménère

Originaire de Bordeaux, ce magnifique cépage a été complètement éradiqué de nos vignobles français après l'importante épidémie de phylloxera à la fin du 19ème siècle. Voilà que cent ans plus tard, il réapparaît au Chili vraiment par hasard puisque les plants importés étaient sensés être du Merlot et ont longtemps été confondus avec du "Merlot Chilien" qui ne mûrissait pas. Après vérification de l'ampélographe français Claude Valat en 1991 qu'il rapporte à Jean-michel Boursiquot en 1994, il s'est avéré qu'il s'agissait du Carménère, un monolithe marque l'endroit de la précieuse découverte, au coeur du Domaine Carmen dans la Vallée de Maipo.


Pour la belle typicité de ce cépage, quelques domaines bordelais ont fait le choix de replanter ce cépage dont le Château Trianon, Grand Cru classé en Saint-Emilion, dont le propriétaire Dominique Hébrard découvre que les nouveaux ceps importés d'Italie ne sont pas du Merlot, comme commandé. Pourquoi ? Tout simplement pour une question de lingustique puisque, une fois encore, Merlot en italien signifie Carménère. Cette "erreur" fait aujourd'hui la part belle au domaine et à l'histoire des vins de Bordeaux qui revendique pleinement cet extraordinaire cépage.


Aujourd'hui le Chili compte plus de 11 000 ha qu'il est pratiquement le seul à vinifier et qui est un des meilleurs cépages rouges du pays. De plus, ce qui en fait un cépage extraordinaire, est sa plantation directe, les vignes sont franches de pied et non greffées sur des portes-greffes à l'image des américains qui utilisent ce procédé pour exploiter sur leurs terres les cépages étrangers dont une grosse majorité est bien évidemment française. On le retrouve également sous le nom de Grande Vidure en raison de son bois extrêmement dur.


On le reconnaît à ses feuilles brillantes et révolutées. Ses grappes sont de taille moyenne et ses baies bien arrondies.


Vinifié seul, il produit des vins aux tanins souples et soyeux au goût prononcé de fruit. Il peut être utilisé en assemblage avec du Merlot, du Cabernet Sauvignon, ou du Petit Verdot mais il restera néanmoins en nette majorité. Le Carménère apporte des arômes épicés, de cacao et de grillé ainsi que des notes rondes et gouleyantes.

Il donne des vins très étonnants aux saveurs si particulières qu'on ne peut que les déguster.

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib

Elise de la WinameeTeam