Merlot ô mon beau merlot !

Sur la route des cépages

publié le dimanche 07 octobre 2018 à 08h00

Merlot ô mon beau merlot !

Un des grands cépages de ce monde !

 

On le retrouve bien sûr dans son fief autour de Bordeaux.

Il affectionne plus particulièrement la rive droite, sur les sols plus argileux que ses congénères cabernet franc et cabernet sauvignon qui ont besoin de sols plus drainants.

Il est le roi de Pomerol et de St -Emilion, avec parfois des vins dans les assemblages desquels il est présent à 80/90 % .

 

Cépage a port semi érigé, horizontal, il apprécie le fil de fer et le palissage, tout comme les sols humides, frais, argileux.

De maturité moyenne, les années chaudes successives montrent certaines limites avec ce cépage, car les vins souples et charmeurs qu'il donne habituellement peuvent devenir sucrés et alcooleux.

Sensible au mildiou et à la pourriture grise, les fins d'étés secs lui vont bien.

 

 

 

Devenu très international, plus souple, plus doux, moins tannique que le cabernet sauvignon, il a gagné les faveurs de nombreux palais à travers le monde.

Autant en vin de table, vin de cépages entrée de gamme que pour des cuvées plus élitistes.

 

Utilisé en assemblage au départ il est devenu un monocépage recherché.

 

Chouchou du Languedoc, mais surtout de la Californie, on le retrouve autour du monde, Chili, Argentine, Afrique du sud, Australie, Italie, Chine, ..., Il n'en reste pas moins un grand de Bordeaux et donne parmi les vins les plus aboutis à Pomerol ou St Emilion.

 

Le grand Petrus en est quasiment exclusivement composé.

 

Tout le sud-ouest l'affectionne en assemblage : Bergerac, Pecharmant, Duras, Malepere, etc...

 

Il n'a pas encore surpassé le cabernet sauvignon au titre de cépage numéro 1 dans le monde.

 

Il s'adapte aux climats chauds où il donne du fruit très mur, très gras et rond. Il retrouve son classicisme quasi aristocratique en année fraiche ou terrain plus frais.

 

Il donnera dans le temps des vins truffés, élégants et suaves.

 

Pour information, en 1994, un expert français identifie la Carmenere au Chili en observant des Merlots dits chiliens dont la maturité était décalée ! Depuis la Carmenere est quasi devenue le porte-drapeau des vins chiliens 😜

 

Quelques régions ou crus :

 

  • France : St Emilion, Pomerol, Bergerac, Medoc
  • Italie : Toscane, friul, venetie, alto adige
  • USA : Napa, Sonoma
  • Afrique du Sud : Stellenbosch
Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.