Le Pinot Meunier, un des cépages rois du champagne

Sur la route des cépages

Catégories : #surLaRouteDesCépages

Le Pinot Meunier, un des cépages rois du champagne

Communément appelé meunier ou pinot meunier, il fait partie des trois cépages clés dans l'élaboration du Champagne avec le pinot noir et le chardonnay et occupe pas moins de 11 000 ha en Champagne. Sa terre de prédilection est d'ailleurs Charly-sur-Marne, petit village de la Vallée de la Marne, qu'on mettait d'ailleurs à l'honneur hier en présentant la Maison Edwige François, dont le vignoble représente 80% des 320 ha du cépage cultivés sur la commune, l'élisant comme capitale du meunier et comme référence ultime dans le monde du champagne. Il n'est pas autorisé dans les villages classés "grands crus" de Champagne. C'est également l'un des cépages de l'appellation Orléans produite dans le département du Loiret (Centre - Val de Loire). 

Cépage très connu au Moyen-Age, il est délaissé et quasiment oublié par la sortie fracassante de son voisin chardonnay après le XVIIème siècle notamment. Composé de grappes minuscules dont les grains sont très petits à la peau épaisse et noire et au jus incolore, on le surnomme "meunier" à cause du duvet blanc qui apparaît sur les jeunes feuilles de vignes et qui ont l'apparence de farine tout simplement. 

Il compte ses forces dans sa résistance au gel et est justement planté dans la partie la plus occidentale, là où il gèlera quasi systématiquement. Sa production est plus faible que celles du pinot noir et du chardonnay et son débourrage a lieu plus tardivement, nécessitant davantage de soin. Hormis Charly-sur-Marne, cité en début d'article, on retrouve le meunier également à Monthelon, dans la Côte-des-Blancs et dans l'Aisne. Il s'accommode des terres argileuses et assez riches et permet un rendement suffisant et régulier. 

Là où le meunier pêche, c'est au niveau de sa finesse qui ne rejoint jamais celle du pinot noir mais cela n'empêche en rien certaines maisons renommées de jouer sur des cuvées 100% meunier (Champagne Edwige François, Alexandre Salmon, Eric Taillet, Godart & Fils, Leconte Agnus,...) au delà de l'assemblage des trois cépages qu'on retrouve assez souvent selon des pourcentages bien entendu différents. Il donne des vins fruités (arômes de banane, de pomme et de framboise) avec beaucoup de rondeur.

La notoriété de ce cépage bafoué est encore perçue comme un vilain petit canard mais heureusement les mentalités sont en train d'être bousculées et il est enfin remis à l'honneur. Hors Champagne, on le retrouve un peu en Alsace, en Allemagne (Müllerrebe), en Autriche, en Nouvelle Zélande, en Australie (miller burgundy), en Afrique du Sud et en Californie.