Le Melnik, cépage bulgare chargé d'histoire

Sur la route des cépages

publié le mardi 06 mars 2018 à 11h22

Le Melnik, cépage bulgare chargé d'histoire

La Shiroka Melnishka Ioza appelée plus communément Melnik fait partie des rares cépages rouges bulgares que les européens s’arrachent ! Répandu dans la vallée de la Thrace principalement, dans le Sud-Ouest du pays, on le retrouve également en moindre proportion à Sandanski et Petrich. Il fait partie des plus vieux cépages du monde, la Bulgarie étant l’un des berceaux du vin depuis plus de 3000 ans. Sous l’ère communiste, la Bulgarie était d’ailleurs le 5ème pays exportateur mondial et se défend toujours aussi bien avec ses cépages autochtones. On ne le retrouvera d’ailleurs pas en dehors de sa Bulgarie natale étant un cépage endémique mais il vaut à tout jamais le détour ! 

Petite parenthèse, on raconte que la mythologie grecque et romaine serait née dans la région de Thrace dont le culte voué à Dionysos, dieu du vin et de l’ivresse. Sa victoire sur le roi Lycurgue qui arrachait ses vignes marque le début de son culte. Thrace est également la terre d’origine du guerrier et esclave Spartacus

Le Melnik donne des vins très expressifs et fruités à la robe rouge grenat qui laissent exploser une multitude de saveurs en bouche à la fois épicées et toastées au delà de la belle présence de fruits noirs. Il a une maturité tardive ainsi qu’une vendange elle aussi tardive (première moitié d’octobre). En revanche, ce cépage est particulièrement résistant à la pourriture, aux maladies de la vigne et même à la sécheresse. En revanche, il n’aime pas beaucoup le gel. 

Vin préféré du politicien britannique Winston Churchill, le Melnik est capricieux lorsqu’il s’agit d’engendrer toute une production de bons vins. S’il supporte très bien le vieillissement et développe des arômes intéressants au contact du fût, sa viticulture reste difficile, d’où un rendement plutôt faible à l’année.

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib