Un petit clin d’œil à l’œillade ce cépage sur le déclin

Sur la route des cépages

publié le jeudi 25 octobre 2018 à 10h48

Un petit clin d’œil à l’œillade ce cépage sur le déclin

 

Direction le Languedoc pour ce cépage souvent confondu avec le Cinsault, et qui malheureusement semble en voie de disparition.

 

On le confond avec le Cinsaut à tort car il donne des vins assez légers et fins, peu colorés, et s'il est bien travaillé, de belle qualité.

Il est souvent plus connu pour ses qualités en raisin de table que de cuve.

 

Noms usités : aragnan noir, hulliade, ouillade, (o)uliade, coupade, aragnan ou araignan noir, etc...

 

Ses grappes forment un cône, bien marqué, assez compact, les baies sont de taille moyenne, sucrées. Les raisins de l'Œillade noire ressemblent beaucoup à ceux du Cinsault ce qui explique en partie la confusion.

 

 Il débourre tardivement, ce qui est positif en cas de gel, cas rare en Méditerranée.

 

La vinge est à tailler court puisque vigoureuse, et fort productive. Il faut donc la contenir.

Les vieilles vignes régulent naturellement ce tempérament fougueux !

 

Parfois sujet à la coulure et au millerandage, c'est un cépage sensible aux champignons, mildiou, oïdium, pourriture grise.

Attention, bien que très sudiste il peut ne pas aimer les forts coups de soleil et les étés trop chauds.

 

Maturité : 2ème époque ce qui veut dire que depuis quelques années on le ramassera souvent à la fin du mois d’Aout.

 

 

Déjà peu travaillé dans le sud de la France on ne citera que peu de domaines qui travaillent ce cépage. Les vins bien que souvent de belle facture n’ont que peu de visibilité à ce jour.

 

Peut-être que certains vignerons vont-ils replanter et ré utiliser ce cépage pur ou bien en assemblage ?

 

Nous citerons :

 

  • Thierry Navarre, domaine Navarre à Roquebrun, cuvée Oeillade
  • Domaine Henry à St Georges d Orques.

 

Au pied du Larzac à St Jean de la Blaquière le Clos du Serres. A Octon proche du Lac du Salagou : Mas des chimères,

 

 

En cherchant il doit y en avoir encore quelques-uns... A vous de jouer !

 

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.