L'Arvine

Sur la route des cépages

publié le dimanche 30 septembre 2018 à 09h50

L'Arvine

 

Très présent en Suisse et particulièrement dans le Valais, ce cépage était autrefois également savoyard.

On le retrouve aussi dans la Val d'Aoste italien. Dans le prolongement de la vallée du Rhône française, il borde le Rhône Suisse, et les grands vins blancs qu il donne ne sont pas sans rappeler ceux des grands cépages rhodaniens. 

 

L'Arvine affectionne les terres calcaires, sèches et bien drainées, est sensible au mildiou, et la pourriture grise. Elle a trouvé dans les vallées alpines des pentes orientées au sud, ou le foehn sèche les vignes et aide a une maturité optimale. Beau feuillage vert, plantée sur les coteaux plus ou moins abrupts, rameaux fragiles et cassants. Maturité assez tardive. 

 

 

Ce cépage a failli disparaitre a la fin des années 80 début 90 au profit de variétés moins locales peut être plus faciles a travailler et/ou plus rentables. Comme souvent quelques irréductibles et surement fort en caractère ont évité le pire à ce cépage. 

Il y a aujourd'hui moins de 200 Ha de ce cépage très qualitatif.

Il donne pourtant des vins secs, riches et élégants.

Si les raisins ne sont pas ramassés trop tard possèdent également une belle acidité. Aptes au vieillissement, les vins gagnent en gras et onctuosité.

Les ´notes de fleurs blanches et de miel sont très présentes, sans écœurer. Selon que l'on soit du côté italien ou suisse, les vins seront plus ou moins vifs, le val d'Aoste restant plus tendu dans son style.

a petite Arvine prend très bien la pourriture noble, et donne parfois de très grand liquoreux. 

 

Vu le grand niveau qualitatif de ses vins, et qu'il est le porte-drapeau des vins Suisses il est très surprenant de ne pas voir ce cépage s'étendre plus.  

 

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.