La Négrette, une exclusivité française ?

Sur la route des cépages

publié le jeudi 01 mars 2018 à 08h55

La Négrette, une exclusivité française ?

La Négrette est un cépage rouge qui fait partie des cotoïdes, elle est présente principalement dans la Vallée du Tarn même si la légende raconte qu'il aurait été rapporté de Chypre par les hospitaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. 

La négrette est un cépage difficile et capricieux que les frontonnais ont réussi à conserver en exclusivité au vu de son débourrement est tardif et il est vigoureux et fertile malgré sa sensibilité aux maladies de la vigne et à la pourriture grise. Il craint la coulure et le millerandage et se vendange par contre bien à la machine. De faible acidité, la négrette donne des vins souples, fins et très aromatiques. 

Principal encépagement de l'appellation Fronton (50% minimum), les vins produits sont très parfumés et très fruités aux doux arômes de cassis, du mûre, de framboise et de réglisse. La robe des vins obtenus est élégante et très sombre. Hormis Fronton, il fait également partie de l'encépagement de Fiefs Vendéens, Lavilledieu, Entraygues-Le Fel et Estaing. 

Sa production est favorable sur des argilo-sableux, les boulbènes, autant riches en sable qu'en graviers et elle s'acclimate aux étés chauds et secs ponctués d'orages plutôt qu'à trop d'intempéries ou de sécheresse extrême.    

Il faut dire que les grains de raisin sont noirs aux reflets violets, petits en taille de même que pour les grappes dans leur ensemble. Les feuilles adultes sont verts foncées, comme on peut le voir sur la photo jointe, alors qu'à leur jeune âge, elles sont jaunes. Attention de ne pas la confondre avec la Négrette de Nice. 

Les autres noms qu'on lui attribue en vertu de sa couleur profonde : folle noire, chalosse noire, négret de Gaillac, Pinot Saint-Georges. 

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib

Elise de la WinameeTeam