Muscadet un grand oublié ?

Appellations françaises

publié le mercredi 16 octobre 2019 à 08h00

Muscadet un grand oublié ?

 

Nous avions laissé l’Ouest de la France pour repartir vers les montagnes et leurs vins, et si nous retournions avant les frimas de l’hiver faire un petit tour vers l’Ouest et terminer ce tour des vignobles du Muscadet, et parler en détail de leurs crus. Car en effet cette région méconnue un peu oubliée regorge de vins de très bon rapport qualité prix mais aussi de grands vins blancs, au tarif un poil plus élevé mais de grand intérêt.

 

Regardons cela de plus près. Comme déjà décrit, le Muscadet englobe donc sur 8300 Ha les appellations : Muscadet, Muscadet sur lies, le Muscadet-sèvre-et-Maine, le Muscadet-côtes-de-grandlieu, le Muscadet-coteaux-de-la-Loire, et nos fameux crus. Chacune de ces appellations possède ses règles et ses particularités, rendements, aire de production, ...

 

Les crus sont au nombre de 10 pour 200 Ha : Clisson, Gorges et Le Pallet ayant ouvert la voie dès 2011, Goulaine, Château-Thébaud, Monnières Saint-Fiacre, Mouzillon-Tillières, les ont ensuite rejoints, et plus récemment, la Haye Fouassière, Vallet et Champtoceaux. 

 

Dans tout le territoire du Muscadet, les sols drainent très bien, ce qui est nécessaire dans une région aussi humide que le Pays nantais. Les terrains primaires sont, tour à tour, sableux, schisteux et granitiques. Le sol du Muscadet AOC sans dénomination est à prédominance limoneux et sableux. Le sol du Muscadet-Sèvre et Maine est riche en magnésium et potassium, est constitué d’argile, grave et sable. Le sous-sol est quant à lui constitué de gneiss, schiste, granite et pierre volcanique. Le sol du Muscadet-Coteaux de la Loire a une forte concentration de schiste et le sol du Muscadet-Côtes de Grandlieu est un mélange de granite et schiste

 

Les vins qui nous intéressent ici sont issus souvent de sols plus minéraux, caillouteux, austères, le sable est moins présent qu’en appellations. Le sous-sol du massif armoricain apportant le granit et les gneiss métamorphiques très anciens, des volcans s’étant greffés dessus, on obtient une palette de sous-sols incroyables et variés donnant à chacun une grande typicité.

 

Clisson au caractère mur et puissant aux longs élevages sur lié naît sur des sols de vieux granits ou la silice et les sables grossiers peu fertiles drainent parfaitement une vigne qui souffre juste ce qu’il lui faut. Des vins amples et gras qui vieillissent harmonieusement.

 

Gorges le vétéran, est un hommage à la minéralité, fraicheur et vivacité des gabbros qui confèrent à ce cru ce que les amateurs de Chablis ou grand Champagnes de la Côte des blancs recherchent, complexité, tension, fraicheur et une capacité de garde élevée. Les longs à très longs élevages donnant le gras nécessaire à arrondir la première austérité du vin. Ils pétrolent un peu en vieillissant à l’image des grands Rieslings.

 

Pallet le troisième des originaux de 2011, plus onctueux et plus gras, demande moins de temps à se faire, un poil moins tendu, les sols sont ici posés sur les gneiss, orthogneiss et schistes...

 

 

Goulaine, le plus précoce, microclimat légèrement plus doux, avec 21 exploitations, dont plusieurs font partie des plus renommées du vignoble de Nantes, est le plus étendu des Crus.

Les sols sableux, sables grossiers, sur bases gneiss et micaschistes silicieux... bref légers et drainants donnent des vins murs et assez ronds.

 

Château Thebaud, granodiorite, gneiss, sables par-dessus, des sols assez pauvres, les expositions varient grâce au Maine, le cru se love autour de la rivière, et donne des vins au profil dherbes aromatiques, fenouil, salinités de fin de bouche, longs élevages sur lie, comme à Gorges il faut du temps pour quils sexpriment pleinement...

 

Quant à Mouzillon-Tillières, moins connu, il possède également des bonnes qualités de garde, un peu de gabbros en sous-sol, avec Vallet il est le plus à lEst. Amertume, tension, et fruits confits...

 

Des sols plus argileux pour Monnières St Fiacre, des pentes et les abords de la Sèvre, le style des vins ici est un condensé des crus, avec de la maturité, des fruits exotiques, des vins ronds et charnus aux finales amères.

 

Élevage raccourcis pour La Haye Foussière, le plus à lOuest des crus, rive droite de la Sèvre. Pendus et caillouteux sur les orthogneiss, la vigne précoce donne des vins au profil fruité et minéral.

 

Vallet se caractérise par des vins au profil facile dans leur jeunesse, et des sols assez variés, gneiss et sables, mais par endroits le gabbro pose sa patte... élevages courts, le cœur du vignoble, cest un cru parfois plus accessible.

 

Champtoceaux, micaschistes, ponctuellement des gneiss, leptynites, amphibolites et schistes, 17 mois minimum d’élevage donnent du soyeux et des notes fruités, pêche, agrumes, fleur doranger, des vins qui évoluent vers la réglisse et les herbes aromatiques, le dernier arrivé a aussi de quoi nous intriguer.

 

Jai volontairement détaillé, et encore raccourci car les crus sont également complexes grâce à leur situation et exposition par rapport aux différents affluents et cours deau qui courent dans ce pays nantais,

 

 

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.