Montagny, des Chardonnay qui tutoient les sommets !

Appellations françaises

publié le dimanche 26 janvier 2020 à 08h00

Montagny, des Chardonnay qui tutoient les sommets !

Montagny, voici une appellation que je voulais traiter de longue date ! A plusieurs égards. Le premier étant que c’est la plus au sud de la Côte Châlonnaise et surtout c’est une appellation très originale car on y produit uniquement des blancs dans une région connue pour ses 2 couleurs.

 

Nous sommes donc dans la Bourgogne du Sud, avec quelques singularités qui donnent un caractère très unique à l’appellation Montagny. Outre le fait que l’on n’y produise que des vins blancs, le fait que quasi 70% de l’appellation est en premier cru soit, en 2011 un peu plus de 200 Ha sur les 326 totaux est unique à la fois en Bourgogne mais aussi je pense bien plus largement.

 

Où cela se situe-t-il et qui produit ?

 

Et bien en Côte Chalonnaise, en Saône-et-Loire (AOC). Il s’agit d’une AOC Village et Premiers Crus. Répartis sur 49 Climats !

Les communes de production : Montagny, Buxy, Saint-Vallerin et Jully-lès-Buxy.

Les appellations MONTAGNY et MONTAGNY PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur Climat d’origine.

 

Les vignerons de Buxy, coopérative historique de la région, à longtemps représentée plus de 80% des vins produits sur la zone d’appellation. Aujourd’hui beaucoup de vignerons sont sortis un peu du système coopératif pour proposer leurs vins et les vinifier au domaine. On compte donc environ 60% des volumes qui sortent encore de la Cave de Buxy !

 

On compte aujourd’hui pas loin de 40 producteurs de Montagny, dont une bonne partie dans la zone d’appellation mais quelques vignerons ou négoces de Beaune ou plus au nord ont aussi cela dans leur gamme.

 

 

Comment, où et quoi ?

 

Ici le cépage unique est le Chardonnay, comme dans le reste de la Bourgogne on trouve des traces d’aligoté mais le roi c’est le Chardonnay ! Le rendement maxi autorisé est de 50 Ha par Hectare, et les sols sont d’origines Marneux, ou Marno-Calcaires, très blancs de fait ! Du Lias et du Trias.

 

Les expositions sont orientées autour de la combe que représente les villages de Montagny avec des pentes au sud, comme sur les parcelles nommées Vignes du Soleil, un petit plateau sur le haut du village, en direction de Saint Vallerin, et des zones plus fraîches à l’intérieur du petit amphithéâtre de Montagny village, ex : la zone des Coères.

 

Le climat typiquement Tempéré avec influence continentale est assez humide sur la saison hivernale, avec des brumes importantes, des étés assez chauds et orageux, c’est là où le risque climatique est le plus fort, face à la grêle notamment.

 

Les vignerons travaillent pour la plupart de manière traditionnelle, la vigne est palissée et plantée au carré sur une base d’1 mètre, soit 10000 Pieds/Ha. Taille, travaux en verts, récolte, vinification, élevage et embouteillage... Rien de très nouveau ni d’original, mais ici on fait des vins traditionnels... alors cqfd

 

Les Vins : 

 

Selon les vignerons et les vinifications la palette aromatique et les styles varient, certains plus larges et plus boisés, d’autres plus tendus. Mais une trame se dessine, avec des vins au profil très floral, entre mâconnais et beaunois, l’aubépine, le chèvrefeuille, les fleurs blanches et des notes de miel sont souvent dominants. Ensuite selon les vignerons des notes acidulées typiques complexes comme le silex, la pierre à fusil, ou des notes végétales peuvent apparaître. Les vins en fûts auront quant à eux des petites inflexions vanillées, boisées, fumée, ou même de pain grillé...

 

On les gardera peu, leur éclat, et leur facilité dans leur jeunesse les invite aux tables rapidement, à l’apéritif ou bien sur des plats de poisson simples, grillés, des salades, des légumes, un parfait compagnon d’été par exemple !

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.