AOP, IGP, AOC, classifications, que se cache t'il derrière tous ces sigles ?

Appellations françaises

publié le vendredi 21 septembre 2018 à 08h00

AOP, IGP, AOC, classifications, que se cache t'il derrière tous ces sigles ?

En France la création de l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) a été adoptée, pour le vin, par le parlement en 1935, . Il existait auparavant une appellation Châteauneuf du pape depuis 1933.

 

Quant à l'appellation les vins de pays elle datait de 1962.

Les récentes IGP (Indication Géographique Protégée crée en 2009) et AOP (Appellation d'Origine Protégée qui est le pendant européen de l'AOC a été crée en 1992. ) ont remplacé les anciens sigles. Le C a malgré tout été conservé notamment parce que la réglementation du contrôlé (C) est plus contraignante que le (P) de protégé.

 

 

L'AOC fut mise en place pour désigner un produit originaire d'une région ou d'un lieu déterminé, et dont la qualité ou les caractéristiques découlent de ce milieu géographique. La qualité, l'origine, le savoir-faire sur une zone précise confèrent au produit une typicité particulière et inimitable.

On retrouve également des notions légales, un cahier des charges concernant les rendements, le degré alcoolique et les pratiques culturales et bien entendu la qualité et les savoirs faire ancestraux, localisés.

 

 

Bien sûr il y a des oublis, des manques, ou parfois des trop !

Trop de contraintes, trop de lenteur, trop de limites, ... mais ces règles ont posé les bases d'une viticulture organisée, et protégée !

 

Aujourd'hui on ne peut écrire champagne sur une étiquette que si le vin provient de la région Champagne, avec ses règles locales.

On évite ainsi que n'importe quel vin effervescent issu d'une cuve close puisse porter une appellation prestigieuse !

Chaque région a su protéger son identité et son savoir-faire.

 

Les réfractaires aux contraintes de ces classements ont su s'extraire du système et exister en dehors. Il existe en effet de très grands vins bénéficiant des appellations IGP ou même vins de France (ex vins de table)

 

 

Et ailleurs alors ???

 

Et bien l'Europe a mis en place les AOP sur le modèle des AOC ou DOC, et les pays producteurs historiques avaient déjà leurs équivalents.

En Italie, DOC voir DOCQ ! En Espagne, DO et DOC et GBA en Allemagne.

 

 

Plus loin, les AVA américaines définissent un territoire de production. La seule règle : 85% du vin dans la bouteille bénéficiant d'une AVA se doit de provenir due la zone de production. En Australie et en Afrique du sud l'on retrouve à peu près le même fonctionnement.

 

Ce qui est certain ce n'est qu'aucun de ces pays ne peut se comparer à la rigueur européenne !

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.