Cap sur l'Entre-Deux-Mers et son Top Vin 2018

Vins de Bordeaux

Cap sur l'Entre-Deux-Mers et son Top Vin 2018

Le Top Vin dévoile aujourd'hui ses meilleurs vins de l'Entre-deux-Mers dans le cadre de son concours annuel de dégustation à l'aveugle qui récompense les meilleurs vins blancs de l'appellation bordelaise présidée par Bruno Baylet à la Maison des Vins de La-Sauve-en-Gironde (33). La journaliste oenologue Hélène Durand n'était autre que la marraine de l'édition 2018. Elle a notamment mis en avant certaines cuvées sélectionnées pour des accords mets-vins régionaux.

Pour savourer le meilleur au bord de la plage ou de votre piscine baignée de soleil (ça fait du bien de rêver d'été en plein hiver, non ?), voici le top 20 des 180 crus présentés en dégustation :

Les cuvées lauréates catégorie  "non-boisée" (2017) :

  • Château Chantelouve (4,20 €)
  • Château Lestrille (5,90 €) 
  • Château Turcaud (5,70 €) 
  • Château de l’Aubrade (5,00 €) 
  • Château de Beauregard Ducourt (6,90 €) 
  • Château Canteloudette (4,45 €) 
  • Château La Grande Métairie (6,25 €) 
  • Château Haut Guillebot (6,30 €) 
  • Château Haut Pougnan (5,50 €) 
  • Château Hostin Le Roc (5,00 €) 
  • Château Landereau (6,90 €) 
  • Château Lauduc (6,20 €) 
  • Château Marjosse (8,50 €) 
  • Château Martinon (6,00 €) 
  • Château Montlau (5,00 €) 
  • Château Peyrines (5,90 €) 
  • Château Sainte Marie (7,00 €) 
  • Château Tour de Mirambeau (8,00 €) 

 Les cuvées lauréates catégorie "boisées" (2016) :

  • Cuvée Clémence – Cheval Quancard (6,60 €) 
  • Cuvée Hortense – Cheval Quancard (6,60 €)

Les cépages de l'appellation aux notes fraîches et marines :

  • Sauvignon - il est le plus cultivé de l'Entre-deux-Mers, également très prisé en gris par sa rareté, il apportera une touche de sucre et d'épices relevant ainsi l'incroyable fraîcheur des arômes de genêt, de buis, de pamplemousse et de fruit de la passion de son cousin blanc.
  • Sémillon
  • Muscadelle

L'appellation est née officiellement en 1937 et les dernières conditions établies ainsi que les cépages utilisés ne sont définis qu'en 1953 par le décret du 23 septembre. En chiffres, l'Entre-deux-Mers se distingue par 250 producteurs, 1500 ha de vignes soit une production de 77 000 hectolitres et 12 millions de bouteilles à la vente chaque année.

La région est située entre deux fleuves océaniques, la Garonne au sud et la Dordogne au nord d'où son nom. Les terroirs sont alors très diversifiés de par sa complexité : sable, graves, argiles, roches calcaires qui s'entrecroisent au fil des années. Le climat océanique est également très propice à la culture de la vigne. C'est au XIème siècle que les moines du Moyen-Age défrichent la forêt et replantent la vigne en améliorant les méthodes de viticulture et en lançant la réputation de l'appellation en France et en Angleterre.

L’élaboration de l’Entre-deux-Mers : Dès son arrivée au chai, le raisin est pressé pour séparer le moût de raisin des pellicules. Mais de nombreux propriétaires préfèrent laisser le jus des raisins et les pellicules macérer quelques heures avant le pressurage. On parle de macération pelliculaire. Cette étape permet d'accentuer les expressions aromatiques.  Le débourbage élimine ensuite les dépôts grossiers avant la fermentation alcoolique, au cours de laquelle les sucres sont peu à peu transformés en alcool. La fermentation s'effectue à une température de 18 à 20°C pendant 12 à 15 jours. L'élevage dure généralement trois à six mois, un peu plus dans le cas d'un élevage en barriques. Le vin est mis en bouteille dans l'année qui suit la récolte. L'évolution et la maturation se poursuivent en bouteille, pouvant courir jusqu’à cinq ans.