Petit tour à Tours et ses vins de Bourgueil

Sur les salons

Petit tour à Tours et ses vins de Bourgueil

Samedi, direction Tours pour deux membres de la Winameeteam qui ont profité d'un petit voyage en famille pour faire le tour du boulevard Heurteloup tout au long duquel se déroulait le Salon des Vins de Bourgueil. 46 vignerons présents sur l'appellation et l'intérêt de laisser parler les terroirs d'une cuvée à l'autre et d'un domaine à l'autre...

Hormis les vignerons, d'autres artisans faisant partie de confréries de Touraine ou du Val de Loire revendiquaient leurs produits : fromages, andouillette, rillettes et rillons et même le pâtissier-chocolatier et glacier Jean-François Brémaud qui présentait un sorbet et des chocolats au vin de Bourgueil aux côtés de son incontournable galette bourgueilloise. 

L'ambiance atypique des salons de rue respire le charme, même quand la pluie s'est invitée. Le temps justement de profiter d'un moment d'accalmie pour savourer les spécialités du coin tout en dégustant un bon verre de vin du vigneron à proximité qui laisse les quelques badauds pas trop effrayés par les gouttes de pluie profiter de sa cahute.

Dans l'ensemble, les domaines présents et les bénévoles nous ont réservé un bon accueil même s'il n'a pas été possible de rencontrer tout le monde. Des coups de coeur, il y en a eu, notamment pour le Vignoble de la Grioche et leurs cuvées Prestige et Clin d'Oeil, le Domaine des Ouches et leur Igoranda ou encore le Domaine du Rochuard distingué pour ses vins de printemps. Le Domaine de la Chanteleuse a su nous enthousiasmer avec son Vieilles Vignes et avec sa cuvée Marion. Quant aux vins biodynamiques, on s'est laissé surprendre par le travail de Laurent Herlin (présenté par son fils pour l'occasion) et ses étiquettes colorées et aux noms originaux : Tsoin Tsoin, Cintré, Illuminations... qui a réussi a essuyer l'année 2016 portée par le gel. En effet, les vignes cultivées en bio et biodynamie ont été principalement touchées par les aléas météorologiques qui ont produit des vins, heureusement toujours bien fruités, mais pour certains marqués par une certaine acidité en fin de bouche. 

Majoritairement, les vignerons de Bourgueil travaillent en viticulture raisonnée, si ce n'est pour passer au bio de plus en plus naturellement. L'appellation est d'ailleurs l'une des premières à avoir réglementé l'utilisation des herbicides, consciente qu'il s'agit d'une démarche nécessaire au respect de l'environnement, ne serait-ce que pour le consommateur qui en fait une demande de plus en plus importante, dans le vin ou d'autres secteurs de la gastronomie.

Après la traversée du boulevard, le centre ville tourangeau accueillait également la Foire des Associations, ce qui permettait une sacrée effervescence de part et d'autre et un petit tour touristique indéniable avant de suivre la remise des prix de Saint Vincent 2018 et l'intronisation d'un nouveau chevalier de Bourgueil.