Viognier, la petite grappe qui monte dans les sondages et les verres.

Les Cépages Français

publié le samedi 31 août 2019 à 08h00

Viognier, la petite grappe qui monte dans les sondages et les verres.

Ce cépage blanc aromatique est l’attraction de l’appellation Condrieu. Excusez du peu. Sa pointe d’amertume en bouche donne des mariages réussis avec les Grenache blanc, Marsanne, Rolle, Roussanne. Loin d’être une doublure, il tire désormais la couverture à lui. Oubliés due à une crise des pucerons, aux guerres et ses faibles rendements ; ce cépage de caractère nous fait son coming out depuis la moitié du XXe siècle. Ses nectars n’en restent pas moins sensibles à l’air et  – comme les princesses – il n’aime guère qu’on le fasse attendre pour le déguster.

 

T’as le look, coquin.

C’est simple, chez ce raisin blanc tout est proportionné, mignon ! Petites feuilles vertes, petites grappes compactes, rameaux fins, petites baies à peau épaisse. Tout ça pour un bon petit verre de blanc !

 

« Ripit afteur mi ».

Viognier. Voilà un mot fait de diphtongues incredibly françaises. Imaginez la bouche d’un anglo-saxon scrupuleux en train de se tordre en tous sens pour tenter d’énoncer ce mot sans en faire de la bouillie pour chat. « Wee-o-gue-nieur » ? « Fi-o-gue-nire » ? Viogne ou Vionnier – ou « Vieux nez » – aurait été plus simple à prononcer. Quelle médisance de ma part, me direz-vous, car tous ces petits noms que vous pourrez entendre, sont tout à fait charmants : barbin, rebolot, greffou, picotin, viogne ou galopine ! Il eut été navrant de s’en priver autant pour l’oreille que pour le nez et surtout le palais.

 

Portrait en pied.

Vinifié en vin blanc sec, le Viognier ne peut être sublimé que par des doigts d’orfèvre. Avec une propension à donner des vins gras, puissants, riche en alcool, mais avec une faible acidité, les artisans du vin peuvent choisir de l’assembler. Si le dosage est mal fait, attention aux coups de chaud !

Certains adorent, d’autres détestent. En tout cas, sa petite pointe d’amertume fait mouche. Il offre une belle complexité aromatique, enivrante avec des notes de fleuries –violette, iris, acacia, fleur d’oranger–, fruités –abricot, pêche, mangue–, mais aussi des parfums d’épices, de miel, musc, tabac.

 

 

Poussée maximum.

Pas de mystère sur le terroir de prédilection de ce cépage blanc. Même un Martien qui débarquerait de la veille vous dirait : « sc< »’é »àà »à !nd nsdj »  traduit ça  donne Viognier = Condrieu !

Si le Viognier est planté de nos jours outre-Atlantique (Chili, Argentine, Californie, Oregon, Washington et Virginie) il fait des tests en Afrique-du-sud et dans l’Eden Valley au pays des wallabys. Il ne laisse pas non plus les vignerons italiens, suisses ou croates indifférents. Et sans rejeter ceux du Languedoc-Roussillon et de l’Ardèche, il ne se sent jamais mieux que dans son fief de la Vallée du Rhône septentrionale. C’est ici qu’on l’aime, qu’on comprend le mieux son accent, qu’on le chouchoute pour en faire un champion.

 

Jamais sans ma vigne.

Que serait la vigne, sans un vigneron à son écoute ? Le Viognier a des humeurs, des rendements plutôt variables. Il ne donne le meilleur que bien maîtrisé. Il n’aime pas le vent, mais est peu sensible aux maladies de la vigne. Il aime les météos clémentes aux climats chauds et plante volontiers ses pieds de vigne dans des sols acides et profonds, de granite, d’argile et de limons.

 

Mon nom est quelqu’un.

Tout le monde le « like » Côtes du Rhône septentrionales sur la rive droite, sous les noms Condrieu AOP, Château Grillet AOP, et en assemblage avec la syrah dans la Côte-Rôtie.

 

Il fait du pied aux tables raffinées.

Ce soir, on met les petits plats dans les grands. Evidemment, on sort un Viognier, que l’on marie soit avec des saveurs de la mer, comme des langoustines au safran, soit avec une cassolette d’écrevisses ou une terrine de poisson en entrée, ou un poisson à chair blanche pour un plat léger. On peut aussi oser la volaille décemment épicée (curry, estragon ou finement persillée) pour ce vin corsé.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Rendez-vous sur :

Vintage | Vin, style & dégustation | by Alice Weinderland | Vintage-by-alice.com

Alice Weinderland

par Alice Weinderland

Je suis tombée par hasard dans un monde merveilleux, celui de la treille. J’ai découvert le pouvoir magique du vin qui peut réduire les distances, faire battre votre cœur pour un truc idiot dont vous n’aviez rien à faire une heure plus tôt.