Un cépage de champagne rarissime : l'Arbanne

Les Cépages Français

publié le mercredi 08 mai 2019 à 08h00

Un cépage de champagne rarissime : l'Arbanne

 

Au milieu des grands cépages d’assemblage utilisés en Champagne, Pinot Noir et Meunier, Chardonnay, il existe en parallèle d’autres cépages, en quantités anecdotiques. Ils sont cependant autorisés et historiquement importants pour l’appellation. Si cela n'avait pas été le cas, ils n’auraient pas été retenus dans le cahier des charges.

L’un de ceux-ci est l’Arbanne, ou Arbane cépage blanc à jus blanc.

 

Probablement originaire de la vallée du Gier, Eh oui nul n’est prophète en son pays ! il aurait migré vers le Nord et se serait implanté en Champagne, notamment dans l’Aube où il sera le plus présent.

On le décrit d’ailleurs comme originaire de ce département et à ce jour c’est là-bas qu’on en trouve le plus.

L'Arbanne est très peu planté, il en resterait moins de 10 Ha, certaines sources indiquent environ 1,5 Ha. Au vu des cuvées proposées à ce jour par les producteurs on peut imaginer qu’il en reste un peu plus que cela.

 

Difficile donc de décrire un style particulier de vin avec si peu d’informations. C’est un cépage au débourrement assez précoce, sensible aux gelées et à certaines maladies de type mildiou et oïdium, aux petits rendements, d’où sa désaffection globale en Champagne.

On y reviendra une autre fois mais les politiques de rendements sont assez uniques en région Champagne. Ses grappes sont petites et assez sucrées, de maturité tardive.

 

 

Dans les années chaudes, l'Arbane produit un excellent vin très bouqueté, de bonne acidité et fruité. J’ai personnellement souvenir de notes d’ananas et de fruits un peu exotiques en même temps qu’une acidité moins marquée que ce qui est décrit par ailleurs. Peut-être que les vins dégustés étaient-ils aussi de millésimes chauds et légèrement dosés.

A redéguster donc !

 

L'Arbanne est parfois assemblé sur des cuvées spéciales de vignerons, ou en monocépage, ce qui est donc très rare vu le peu de vignes à ce jour.

 

Le nombre de vignerons proposant ces vins à base d’Arbanne se comptent sur les doigts de 2 mains en étant généreux, je citerais les suivants :

  • Cuvée Arbanne des Champagne Moutard, ou son assemblage 6 cépages contenant les 6 autorisés.
  • La cuvée BAM, assemblage de Pinot Blanc, Petit Meslier et Arbanne de Champagne Tarlant.
  • Drapier, Aubry, Agrappart, Gruet, Maurice Choppin produisent également des vins en assemblage avec de l’Arbane.

 

Ce cépage retrouvera-t-il un intérêt dans les années à venir ?

Qui sait car son potentiel acide et tardif pourrait être intéressant au vu des modifications climatiques actuelles. Il semble également apporter des arômes différents et très peu présents à ce jour dans la région, ce qui a pu l’éloigner des assemblages également, car pas  assez neutre ?

 

Comme ses congénères quasi disparus ou inutilisés l'Arbanne est tellement peu présent qu’il est assez difficile de se faire une idée très précise de son futur proche.

 

 

Crédit Photo famille Moutard pour la photo de la vigne


Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.