L'Auvergne constitue le conservatoire de ses cépages

Actualités

publié le mercredi 18 juillet 2018 à 10h00

L'Auvergne constitue le conservatoire de ses cépages

Le 27 juin derner, la Fédération viticole du Puy-de-Dôme a inauguré son vignoble conservatoire sur un côteau du puy d'Anzelle, le plateau des Vaugondières à Cournon d'Auvergne. L'objectif est de préserver la diversité génétique des cépages autochtones de la région ainsi que de ceux déjà cultivés par les vignerons locaux (Canari, Sauvignonasse, Saint Pierre Dore, Noirfleurien, Inconnu des Roussilles, Mondeuse, Gamay, Gouais B, Syrah, Portugais bleu-noir, Grec rouge, Damas N, Corbeau...). La culture de la vigne  est conduite en bio et servira de vigne-mère à de futurs greffons tout en étant un outil pédagogique pour les générations futures. 

En tout 22 cépages pour 170 variétés différentes qui étaient en voie de disparition, notamment les vieux cépages auvergnats. A l'heure où les régions reviennent à leurs racines et où tout le monde surfe sur la tendance de l'identité locale, il était effectivement temps pour ce beau projet de voir le jour. La préservation étant au coeur de sa mission, le but ne sera bien évidemment pas de faire du vin, la quantité étant trop faible (88 ares en tout et pour tout avec déjà 2 300 m2 plantés). Mais il n'empêche que de nouvelles parcelles seront exploitées, sur ce même puy d'Anzelle, pour élaborer du vin, la ville de Cournon souhaitant renouer avec son ancienne tradition. Tout le monde y trouvera donc son compte !

La patience aussi est au goût du jour puisque les premières récoltes arriveront dans 3-4 ans mais c'est ce qu'il faut pour redonner ses lettres de noblesse au le Puy-de-Dôme qui représentait le plus grand département viticole avant la grosse crise de phylloxera du 20ème siècle. Epidémie qui a raflé la majeure partie du territoire français. 

Ce conservatoire est en réalité la continuité d'un premier né à Authezat à la fin des années 1990 mais dont les caractéristiques n'étaient pas les mêmes et les objectifs un peu différents également. 

Nous remercions sincèrement Stéphane Bonjean, vigneron à Blanzat, qui nous a apporté toutes ces précisions concernant ce projet.  Ce projet touche beaucoup Winameety puisque notre siège est basé sur la terre des volcans d'Auvergne...

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib

Elise de la WinameeTeam