Des tests ADN pour connaître le vin qui est fait pour vous !

Actualités

publié le lundi 16 avril 2018 à 08h00

Des tests ADN pour connaître le vin qui est fait pour vous !

Depuis que les tests génétiques permettent de détecter nos prédispositions aux maladies, aux allergies, de connaître nos origines, de désigner avec qui on est le plus compatible et on en passe... il est désormais possible de savoir quel vin est fait pour nous grâce à l'analyse de nos petits gênes via un échantillon de salive.

Il s'agit d'un groupe de généticiens américains qui ont lancé ce projet en créant leur entreprise Vinome en Californie. Le principe repose sur le fait de répondre à un questionnaire sur vos goûts et préférences en matière de nourriture et de vin puis d'effectuer un test de salive (le kit vous est envoyé au préalable). Le résultat combiné vous donne votre profil de consommateur avec vos préférences de palais et votre tolérance à l'alcool en analysant les allèles (les différentes versions de chaque gêne).

Il avait d'ailleurs été démontré par la professeure en vin et management Liz Thach de l'Université de Sonoma en Californie que la quantité de papilles et de salive influait grandement sur l'appréciation d'un vin et de ses arômes.

Mais plusieurs scientifiques voient des failles dans cette invention indiquant, comme la nutritionniste et enseignante Marion Nestle de l'Université de New York : "Les goûts s'apprennent, ils ne sont pas innés... La génétique influence certaines préférences comme le fait qu'une personne va aimer l'acidité et détester la coriandre mais pour moi ça s'arrête là." Il est ainsi démontré, notamment en France avec la richesse des terroirs dont dispose le territoire que le goût et les goûts des vins s'acquièrent et ne sont pas immuables et que le "palais doit se faire", comme on l'entend souvent. Et c'est d'ailleurs ce à quoi Winameety sensibilise, le fait de pouvoir renseigner son parcours oenologique sans pour autant se heurter à des choix arrêtés. Les nuances sont tellement infinies d'un vin à l'autre, qu'on ne saurait les catégoriser, si ce n'est par appellation et là encore, les terroirs contribuent à en faire toute la différence.

Au delà de la véracité de ces tests, la société Vinome a su fidéliser une clientèle grandissante afin justement de promouvoir la consommation du vin sur le territoire américain. Plus de 1800 tests à 109$ l'un (soit 88€) ont été envoyés, 500 clients ont rejoint le club afin de pouvoir commander de nouveaux crus pré sélectionnés par l'entreprise selon les tests anaysés et plus de 4000 bouteilles ont été envoyées avec un taux de satisfaction de 97%. Vinome a, depuis, déposé un brevet et compte bien aller encore plus loin dans l'analyse des données et des algorithmes afin de gagner davantage en précision. Il se pourrait bien que la société s'attaque à l'industrie des spiritueux, de la bière et pourquoi pas de la cosmétologie avec notamment l'analyse des parfums.

L'objectif était de sensibiliser un marché trop ancré dans la tradition via un outil marketing attrayant où l'unicité de la personne est sans arrêt mise en avant et ultra-demandée par les clients. Qu'en pensez-vous ?

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib