Les Langhe : une région bénie des dieux du vin !

Vins étrangers

publié le vendredi 05 octobre 2018 à 08h00

Les Langhe : une région bénie des dieux du vin !

Oubliées pendant longtemps, ses collines arborées aux pentes marquées ont attiré l'Unesco et les amateurs de grands vins.

 

 

Les Langhe, se nichent au centre du Piémont, entre Ligurie au sud, et plaine du Po au Nord.

Cépages autochtones, noisetiers, truffes, le patrimoine local est fabuleux.

Depuis les vins ont atteint des niveaux parfois stratosphériques en qualité et surtout en prix notamment dans les régions de Barolo ou Barbaresco.

 

Tout ici se prêtait à la production de vins de qualité. Tout d'abord des terrains peu faciles d'accès et un travail laborieux de la vigne.

Ensuite un climat contrasté, parfois violent, pluie, neige, sécheresse, violents orages.

Le pire ennemi local, la grêle !

En effet la situation continentale et la forte humidité qui se concentre lors de chaleurs estivales pose de sérieux problèmes aux vignerons locaux.

 

Si on se penche en détail sur la région on observe des ilots de production un peu éparpillés. La vigne ne recouvre pas l'intégralité du territoire.

Elle est présente, bien sûr, mais il faut un peu se déplacer entre les grandes appellations.

 

 

Au nord Alessandria et Asti où l'on produit Moscato et Barbera.

A l'ouest se trouve Gavi région de production de blancs secs. Roero et Langhe se situent au sud/sud est.

Plus au nord il y a encore d'autres vins produits dont les Gattinara.

 

Aujourd'hui concentrons-nous sur les Langhe dont je détaillerais ensuite les appellations.

 

Situées autour de Alba, c'est le cœur du mouvement slowfood, de la pâte à tartiner et du cépage Nebbiolo, dont le nom vient de la brume automnale, la nebbia, si caractéristique à la région.

 

Les appellations concernées sont le Barolo, Barbaresco, Dolcetto d'Alaba, Doggliani, Barbera d'Alba, Langhe et Roero.

 

Les cépages autorisés sont l'arneis, le chardonnay, le riesling (IGT) pour les blancs.  Pour les rouges nous retrouverons le dolcetto, freisa, barbera, nebbiolo, en DOC(g), cabernet sauvignon, syrah (IGT).

 

La rivière Tanaro coupe en partie la zone de production qui se caractérise surtout par ses collines pentues ou les cyclistes se donnent un mal fou au milieu des vignes !

Le choix d'un cépage et d'une appellation seront déterminés par la zone, l'orientation et les sols.

On aura sur une même colline et parcelle parfois 3 ou 4 appellations différente ! Un vrai casse-tête, même pour un français 😜

 

Les vins sont variés, Dolcetto légers et fruités, barbera diverses et acidulées, Nebbiolo de garde parfois tanniques ou élégants telle une dentelle ponote ! (dentelle artisanale du Puy-en-Velay).

 

Les grands vins de Barolo ou Barbaresco se gardent 15 ou 20 ans facilement, et se situent en style entre grands grenaches et grands pinots noirs, toute une histoire !

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.