Antoine Perrin livre les secrets de sa cuvée Le Sudiste du Domaine de Montgilet

Vins de la Loire

publié le vendredi 15 juin 2018 à 10h00

Antoine Perrin livre les secrets de sa cuvée Le Sudiste du Domaine de Montgilet

Maître de chai de l'exploitation du Domaine de Montgilet, Antoine Perrin nous livre ses anecdotes sur sa nouvelle cuvée Le Sudiste, en Anjou Rouge.

"Pour vous parler du Sudiste 2017, il s'agit d'une cuvée en AOC ANJOU ROUGE, c'est une vaste appellation en terme de surface et de diversité de vins.

Pourquoi cette cuvée ? et pourquoi pas, on avait dans l'idée au domaine de créer un engouement sur nos cuvées de 2017 et d'essayer de mettre en route tous les ans une ou plusieurs cuvées éphémères.

Cette année nous nous sommes penchés sur une jeune parcelle de 4 ans de cabernet franc, qui tout au long du cycle printanier et estival a toujours été saine sans attaque de mildiou ni d'acariens.

Les vendanges approchaient à grand pas, on commençait à ramasser le cabernet pour faire du rosé (cabernet d'Anjou) et nous nous sommes dit en concertation avec les deux chefs d'exploitation, pourquoi ne pas essayer de laisser mûrir cette parcelle de cabernet franc et voir ce que cela peut donner..

Mi octobre les contrôles de maturité nous présentaient un taux d'alcool de 14.5% pour cette parcelle. Les raisins bien noirs et arrivés à maturité optimale nous ont donné le top départ pour ramasser...

Ensuite s'en est suivie une macération courte de 5 jours et très peu de remontage, on cherchait juste à infuser le marc pour gagner en élégance, la matière était présente, fermentation alcoolique et fermentation malolactique en 10 jours malgré l'alcool présent, on en avait un peu peur mais tout s'est finalement bien goupillé, pas de volatile et une belle acidité. C'est une chance chez nous d'être sur des terroirs de schistes ardoisiers qui permettent d'avoir des vins à 14% d'acidité, ce qui permet de garder un vin élégant et équilibré.

Maintenant qu'on avait notre cuvée, il fallait trouver un nom," le Sudiste". Petit clin d'oeil aux vignerons du Languedoc, qui cherchent à planter des cépages septentriaunaux (cabernet franc, chenin..) pour gagner en fraicheur sur leurs vins. Avec notre cuvée, après analyses en laboratoire 15%, on arrivait sur du cabernet à créer un vin digeste sur le fruit bien mûr et digeste.

Quel pied de nez aux détracteurs des vins trop riches en alcool !

C'est véritablement un beau vin de printemps et d'été à savourer autour d'un bon barbecue avec des copains et la vie est belle..."

Antoine Perrin, maître de chai du Domaine de Montgilet

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib

Elise de la WinameeTeam