Pesticides: no way ! Nature : ouais, ouais !

Vin, style & dégustation | by Alice Weinderland

publié le mardi 10 juillet 2018 à 10h00

Pesticides: no way ! Nature : ouais, ouais !

Ne sommes nous pas tous un peu Bio-dynamiques ?

 

Biodynamie. Méthode d’agriculture, principalement appliquée à la vigne, n’utilisant ni pesticides ni engrais chimiques et tenant compte du rythme des saisons et de la nature. Larousse.

D’abord, un peu d’histoire...

En 1924 à l’initiative de E. Bartsch et I. Vögele, deux agriculteurs allemands préoccupés par le développement de la chimie dans l’agriculture, Rudolf Steiner va donner huit conférences de méthodes agricoles en harmonie avec la nature. Ces « Cours aux agriculteurs » vont poser les fondements de l’agriculture biodynamique.

Puis une bonne mesure de naturel...

C’est une méthode d’agriculture écologique qui comme pour les vins biologiques, n’utilise aucun engrais chimique, pesticides, fongicides ou herbicides. Mais le concept de la biodynamie va plus loin dans le respect de la santé de la terre et des consommateurs. Elle respecte les cycles de la nature. Celle-ci est bien faite alors observons-la, allons dans son sens pour l’aider à être forte et pérenne.

"La clé : aider la vigne à faire son travail, et ne pas vouloir se substituer au travail de la vigne comme le fait l’œnologie actuelle.” Nicolas Joly, vigneron et auteur de nombreux livres sur la biodynamie.

Do, ré mi fa sol : adorer les sols.

La valorisation des plantes et de leurs sols. La culture des végétaux doit entrer dans le cadre d’un écosystème global. L’agriculture en biodynamie s’efforce de comprendre le fonctionnement biologique de la nature. Les agriculteurs utilisent des préparations à base de plantes et de minéraux, à dose homéopathique, afin d’aider le processus végétatif (amélioration de la qualité de la terre – micro-organismes et faune ; épanouissement des vignes – racines, feuilles, fleurs ; biodiversité…) et limiter les parasites, maladies ou champignons qui pourraient détruire la vigne. Chacun doit trouver une place, vivre en harmonie, sans nuire ou complètement détruire une variété, espèce ou pire l’écosystème tout entier.

Et un peu de cosmique pour finir d’envoûter.

Agir avec les énergies et les forces extérieures à la plante. La biodynamie prend en compte les énergies terrestres et les courants cosmiques. La plante entre ciel et terre est influencée par les forces de ces deux entités.

Les phénomènes naturels, les rythmes du jour et de la nuit, du soleil et de la lune, des saisons ont une influence sur la croissance des végétaux. Les agriculteurs biodynamiques suivent un calendrier (mis au point par Maria Thun) basé sur le mouvement des planètes (notamment la lune).Le semis, la culture, les récoltes sont programmés les jours les plus favorables, bénéfiques.

Dans la pratique, c’est chic.

La biodynamie demande du temps, beaucoup d’observation et de disponibilité. Les méthodes courantes sont par exemple: enherbement, élaboration et utilisation de composts, de préparations et d’utilisation à dose homéopathique, de tisanes, de camomille, d’ortie, de pissenlit, de valériane, les rotations longues, la culture des légumineuses, le travail minimum des sols, un désherbage mécanique…

Des résultats bio dynamiques.

Les vignes renforcées. Le viticulteur respecte l’environnement de la vigne. On arrête d’inhiber la vie organique avec des entrants chimiques. On dynamise l’échange vigne et terroir en faisant les choix les plus favorables. On obtient des vignes plus fortes avec des racines plus longues, plus épaisses.

Le goût prononcé. Le vigneron obtient ainsi des raisins de meilleures qualités. Les vins sont plus équilibrés avec une meilleure structure, un goût, authentique, unique de terroir, une minéralité plus marquée.

L’écologie intégrée. Une agriculture qui ménage les ressources, préserve la biodiversité, et a un impact minimum sur la santé de la planète.

Une santé bonifiée. Des produits sains, pour une meilleure santé des consommateurs.

Un courant bio et sain qui traverse le monde.

Si la biodynamie est partie d’Europe et plus particulièrement des pays germaniques. En 1932 on la trouve déjà an Allemagne, Autriche, Suisse, Hollande, Suède, Norvège et Royaume-Uni. Elle se développe dès la fin des années 30 en Nouvelle-Zélande et en Australie, où elle rencontre rapidement un grand succès. A partir des années quatre-vingt la biodynamie trouve des adeptes sur les cinq continents : en Scandinavie, dans beaucoup de pays d’Europe de l’ouest (France, Italie), mais aussi en Russie, en Egypte, en Inde, en Chine, au Japon, au Brésil, en Amérique du nord…

La biodynamie ne concerne pas que la vigne. De nombreux agriculteurs la pratiquent pour des cultures comme la café, le cacao, les épices, le sucre, le thé, les céréales, les arbres fruitiers, …

Organismes agréés.

Demeter internationale

Association fondée en 1928 en Autriche, qui définit des normes de contrôle pour une qualité Demeter – des champs en agriculture bio-dynamique et des produits en résultant.

Label Biodyvin

Biodyvin est un label français, remis après contrôle par l’organisme Ecocert SAS France, aux exploitations viticoles respectant un cahier des charges de viticulture et vinification en bio-dynamie

Liste des domaines agréés Biodyvin.

Esotérisme, occultisme, sorcellerie, magie, mauvaises langues.

Influences cosmiques, calendrier lunaire, traitements parfois surprenants cela fait-il de la bio-dynamie une agriculture ésotérique ? Certes, son initiateur Rudolf Steiner est souvent décrit comme un occultiste ou un pseudo-savant. Mais cette agriculture, ne se base-t-elle pas sur des choses très concrètes comme la biodiversité, l’observation et l’accompagnement de ce que la nature sait déjà faire ? Le tour de passe-passe scientifique n’est-il pas plutôt dans ces légumes parfaits qui poussent à toutes saisons, sans terre, sans soleil… dans ces « vins » qui ont un goût de mûre ou de banane sur commande ? N’est-il pas légitime de se demander où opère la magie, où est le vilain sortilège ?

Pour aller plus loin.

Le vin, la vigne et la biodynamie. Livre. Nicolas Joly, 2017.

35 questions sur la biodynamie, Livre. Antoine Lepetit de la Bigne, 2015.

Guide des vins en biodynamie, Guide. Evelyne Malnic, 2015.

Résistance naturelle. Documentaire. Jonathan Nossiter, 2014.

L’esprit du vin, le réveil des terroirs. Documentaire. O. Minvielle, Y. Minvielle. 2011.

*Philosophe autrichien, fondateur de l’anthroposophie.

Vous avez aimé cet article? Rendez-vous sur :

Vintage | Vin, style & dégustation | by Alice Weinderland | Vintage-by-alice.com

Crédit photo: Alice Weinderland

Alice Weinderland

par Alice Weinderland

Bonne lecture et bonnes dégustations, Alice.