Eco Vino 2018

Sur les salons

publié le mardi 27 mars 2018 à 13h00

Eco Vino 2018

Environ 1500 personnes ont fait le déplacement à l'Eco Vino de Montpeyroux en Auvergne ce weekend, et c'est en même temps l'occasion de se balader dans l'un des plus beaux villages de France, classé effectivement comme tel. 26 vignerons répondaient à l'appel, labellisés bio (AB), biodynamie (Demeter ou Biodyvin) ou se revendiquant naturel. Le concept du salon attire un public de plus en plus large, d'une part, parce que l'événement correspond à une démarche consciente de boire sain et également parce que la bonne humeur est toujours de mise.

Il n'existe actuellement aucune certification ni label pour le naturel, ce qui entend que chacun crée plus ou moins ses propres règles et en présentant des vins qui ont pourtant été produits à base de produits chimiques. Les convertis en bio ou biodynamie, répondent quant à eux à des cahiers des charges strictes où les taux de sulfite autorisés sont tout de même peu élevés. L'intelligence est alors pour certain de se convertir dans l'un ou l'autre tout en allant encore plus loin dans leur démarche de respect de l'environnement (calendrier lunaire, préparations à base de plantes uniquement dans les processus de vinification... Après c'est évidemment au consommateur de faire son choix avec clarté en ayant à sa disposition les bonnes informations. 

Bref, nous ne sommes pas là pour pointer du doigt les façons de faire des uns et des autres mais plutôt de découvrir de jolies pépites à partager !

Mais comme la Winameeteam ne pouvait se rendre sur place, c'est Virginie Poulalier, traiteur de l'événement et sensible aux vins bios et bons qui a accepté de nous a faire part de ses coups de coeur. Tout d'abord, le Clos du Puech Laurie du Domaine des Maels (Minervois) aux gourmands arômes de chocolat et également un blanc du même domaine 100% Colombard, très limpide, aux notes de poire et de beurre.

Incontournable également, la cuvée Pure de Château Cajus (Bordeaux) qui est réalisée sans aucun sulfite et uniquement avec la "main de l’Homme". Depuis la récolte du raisin jusqu’à la mise en bouteille aucune machine, aucun intrant ni adjuvant ne viennent s’ajouter à la vinification.

Enfin, c'est sur le rosé demi sec Une robe de vigne du Domaine des Palais (Côte Roannaise) aux douces saveurs de bonbon anglais que Virginie a arrêté ses choix même si bien d'autres domaines ont également attiré son attention.

Elise Aboulkhatib

par Elise Aboulkhatib

Elise de la WinameeTeam