P'tit hommage à la bouteille

Le pourquoi du comment

publié le vendredi 05 janvier 2018 à 15h50

P'tit hommage à la bouteille

Les bouteilles de vin sont certes communes, elles ont pourtant une histoire au combien passionnante et il ne faut pas oublier qu'en tant que contenants de nos précieux vins, elles influent bien évidemment sur la conservation et la non altération de leur contenu. Il n'y a pourtant pas de quoi fouetter un chat, le vin est effectivement vieux de plusieurs millénaires alors que les bouteilles en verre n'existent que depuis l'Antiquité. Il faut d'ailleurs attendre la fin du Moyen-Age pour que ce soit du vin qu'elles contiennent. 

Son usage ? Le transport bien sûr. Traîner son tonneau de la cave à l'auberge n'a rien de bien exaltant, alors la bouteille est d'abord pratique pour rejoindre les tables des convives et assoiffés de l'époque. C'est par ailleurs notre cher Louis XV qui autorise le transport de bouteilles de vin en uniformisant les tailles de ces dernières pour éviter les fraudes à tout va. 

Dès le 18ème, on comprend la bonification qu'apportes ces bouteilles bouchées et résistantes à la pression au Champagne et à ses bulles fines sans oublier les Bordeaux qui ont adopté les premiers et très rapidement la mise en bouteille sur leurs vignobles. 

Au fil du temps et avec justement l'uniformisation des contenants, la bouteille sert d'outil de mesure bien avant l'apparition de notre système métrique d'ailleurs (1792) puisque c'est en 1866 que la contenance de 0,75L est fixée. Pourquoi ? Parce qu'une caisse de six bouteilles pèse un gallon (4,5 L) selon la mesure anglo-saxonne. Et si on va plus loin, une bouteille remplit 6 verres de vin ou flûtes à champagne. Les différentes tailles sont logiquement des multiples de ce 0,75 L mais leur appellation peut sensiblement changer selon la provenance, généralement on se base sur la Champagne, la Bourgogne et Bordeaux. En dessous de 0,75 L, les bouteilles ne sont pas soumises à la législation commerciale.

© Wikipédia

"La plus grosse bouteille fabriquée est la « Maximus » d'une contenance de 570 litres soit 760 bouteilles de 0,75 litre, elle est partiellement soufflée puis assemblée de plusieurs pièces."

Ce n'est donc pas sorcier, il faut simplement connaître le pourquoi du comment, d'où le titre de rubrique de cet article :)

Ce sont même les anglais qui ont inventé l'opacité du verre pour protéger le contenu de la lumière et ainsi empêche son oxydation. Car il n'y a pas que l'air qui rentre en compte, la luminosité compte pour beaucoup comme pour les huiles, macérats, eaux, et beaucoup d'autres choses. Si on parle de goût désagréable de bouchon, on parle aussi de goût de lumière... et ce n'est pas bon du tout.

Les bouteilles comptent énormément de petits détails mis en place pour se différencier, pour répondre à des exigences qui se différencient selon les époques, les influences marketing et tout simplement pour optimiser bon nombre de critères qu'on vous dévoilera dans un prochain article. Le type de vin influe bien évidemment, selon s'il est également destiné ou non à la garde, selon sa couleur, sa provenance... et c'est son contenant qui agit comme bouclier protecteur, un écrin également.  Le rôle de la bouteille n'est plus réduit à son premier rôle de transport, il est bien plus que ça alors on lui devait bien un petit hommage.

winameeTeam

par winameeTeam

La winameeTeam vous propose des articles quotidien rédigés avec nos partenaires et amis.