Cyriane craque pour le Domaine Lapierre en Beaujolais

Bouge Bouteille et ses coups de coeur

Cyriane craque pour le Domaine Lapierre en Beaujolais

Cyriane est sommelière et passionnée par son métier y compris par ses contraintes. Elle gravit les échelons jusqu'à devenir chef-sommelière à l'Epuisette à Marseille (13). Elle a choisi ce métier parce qu'elle adore le vin et les moments de convivialité qui s'y rattachent. De plus, les rencontres avec les différents métiers du secteur l'ont confortée dans son choix d'exercer la sommellerie. Depuis le début de l'année, elle décide de suivre son compagnon en Côte d'Or et part à la découverte du vignoble bourguignon avec son sac à dos. C'est ainsi qu'elle crée son blog Bouge Bouteille. Peu à peu, elle évoque ses différents coups de coeur en s'étendant à toutes les régions. Elle a sympathiquement accepté de nous en faire part en évoquant son passage au Domaine Lapierre en Beaujolais.

"Malgré ses qualités évidentes et son terroir authentique, le Beaujolais est LA région décriée en Bourgogne. Son cépage différent, ses vignes différentes et ses terroirs différents sont pourtant une force immense que certains vignerons audacieux ont bien compris ! D’ailleurs, pas question de rajouter "nouveau" à Beaujolais au domaine Marcel Lapierre ! Bien que son créateur ne soit plus là, la relève est assurée et la qualité des vins avec. Quoique, quand on voit où est ce qu’il est maintenant, on se dit qu’il a l’air plutôt bien (voir couverture Charlie Hebdo ci-dessous) ! Sur le cru de « Morgon », ce petit domaine crée une véritable petite bombe ! Un rouge avec très peu de soufre et autant de complexité, sans aucune déviance : c’est un défi relevé haut la main ! Sur l’AOC Morgon 2017, qui sera en vente bientôt, on adore la farandole d’arômes que l’on découvre au nez : pamplemousse, pomme, framboise et j’en passe ! La bouche est soyeuse et d’une délicatesse infinie avec de belles notes de tabac et de sous-bois. Il se boit à toute heure, du moment que l’on est accompagné d’une bonne bande de copains !"

Le Domaine Lapierre, basé à Villié Morgon, est un domaine ancestral que Marcel Lapierre a repris en 1973 sur 7 hectares de vignes, dont la célèbre appellation beaujolaise : Morgon. A cette époque, Jules Chauvet, "fondateur des vins nature" n'est autre que son voisin. Il le sensibilise au bio et à la biodynamie, conversion qu'entame complètement le vignoble dès 1981. Fini le SO2 et tous les autres intrants que ce soit dans le travail de la vigne (aucun engrais chimique, ni désherbant) ou dans la vinification.

Marcel est décédé en 2010 mais ses enfants Mathieu et Camille ont, à leur tour, repris les rênes de l'exploitation familiale avec, à coeur, de perdurer le travail de leur père en allant toujours plus loin pour que le terroir de leurs vins s'exprime complètement dans le respect de l'environnement et le goût du raisin pur.