Alors que l'été s'apprête à tirer sa révérence, Stan nous emmène en Savoie

Vins de région

publié le dimanche 08 septembre 2019 à 08h00

Alors que l'été s'apprête à tirer sa révérence, Stan nous emmène en Savoie

 

Petit vignoble par sa taille, important pour sa qualité de véritable conservatoire des cépages, la Savoie est un paradis pour les ampélographes. Du fait de sa multitude de cépages autochtones encore bien utilisés, une appellation clairsemée aux terroirs marqués et bien différenciés, il n’y a pas une Savoie mais bien des Savoie.

Non seulement parce que les vignes sont réparties sur plusieurs départements mais surtout du fait que dans le département de Savoie les unités ou poussent la vigne sont assez variées et différentes. Le Bourget ou Montmélian ne partagent pas les mêmes climats, et pas les mêmes cépages...

 

Pour faire court, le vignoble est quand même très concentré en Savoie. Le département éponyme concentre la majorité de la viticulture: La superficie de l'AOC vin de Savoie était de 1 755 hectares en 2005, dont 1 550 en Savoie et presque tout le reste en Haute-Savoie. L'appellation couvre 28 communes de Savoie, 20 de Haute-Savoie, deux de l'Ain et une de l'Isère.

 

Il n’y a en revanche que 3 AOC :

  • Vin de Savoie,
  • Roussette
  • Seyssel

L’ajout des noms de village a bien complexifié et rendu  sa place à chaque zone. Elles sont 16, dont Jongieux, Arbin, Ripaille, Chignin, Chignin-Bergeron, et c’est souvent là que l’on trouvera les vins les plus typés et les meilleurs de chaque sub zone, ou sous-région. En effet Ayze et ses bulles n’ont que peu en commun avec Ripaille, ou Chignin et ses Roussannes bien riches.

 

Notons que 80% de blanc sont produits sur les 130 000 Hl des 3 AOC principales...

 

 

L’encépagement est assez original et complexe, parfois unique, Chasselas numéro 1, Chardonnay, Jacquère, Molette, Bergeron, Altesse pour les blancs, Gamay, Pinot, Mondeuse et Persan pour les rouges.

Si on oublie un peu les grands cépages, on voit bien la singularité du pays avec 3 cépages bien trempés dans le local, et une typicité rhodanienne à laquelle on ne pense pas, le Bergeron étant la Roussanne. On retrouve 23 cépages sur les 250 recensés en France, dont sept uniques (altesse, gringet, molette, mondeuse noire (proche de la syrah), mondeuse blanche, persan et jacquère).

 

Une grande mosaïque qui s’étendait sur des territoires larges, utilisant les flancs sud durant le 19 e siècle, et qui a disparu au fil du temps sur les grandes agglomérations comme Annecy. La combe de Savoie faisant exception à ce phénomène puisqu'aux portes de Chambéry. Nous reviendrons sur cette zone qui focalise l’attention et les vins de grande qualité en ce moment.

 

Terroirs quasi uniquement calcaires on comprend cette passion pour les vins blancs, le climat assez humide parfois également, mais on constate que les rouges de la Combe de Savoie notamment donnent aujourd’hui des vins ronds et au potentiel de garde intéressant. La Mondeuse rappelant étrangement la Syrah dans un registre un peu plus rustique, épices, poivre, tannins présents et robustes, belle acidité, des vins à mieux connaître c’est certain.

 

D’aucuns pourraient croire que ces vins sont facilement disponibles mais c’est sans compter une région énormément prisée des voyageurs à ski !

En effet l’attrait pour les grandes stations des Alpes, notamment Tarentaise épuise rapidement les stocks des meilleurs vignerons, et malheureusement les cuvées les plus abordables ne restent pas disponibles longtemps. Au demeurant on regrettera de ne pas avoir de vins un peu vieux à consommer car le Bergeron, la Roussette, et surtout la Mondeuse gagnent en complexité au vieillissement. Les grands Bergeron ont d’ailleurs de quoi en remontrer aux meilleurs vins du Rhône Nord ou Sud à des tarifs bien plus sages... enfin de moins en moins chez certains vignerons.

 

Une région oubliée ou un peu méconnue, comme pour certains autres lieux de France ou Navarre, on passe mais on ne s’arrête pas.

Prenons le temps de nous poser gentiment sur les bords du Léman, du lac d’Aix les Bains, d’explorer la Combe de Savoie et des contreforts du Granier et de déguster quelques crus locaux !

Ils sauront vous séduire par la fraicheur des Jacquère, la rondeur des Bergeron, ou la typicité épicée des Mondeuse.

Berthollier, domaine des Anges, Louis Magnin, Belluard, Gilles Berlioz, les familles Quénard, Ripaille, voici une liste non exhaustive de quelques vignerons ou château de qualité ou historique.

Bonne dégustation sur les sommets de la plaine !

 

https://www.vindesavoie.net/fr/visiter/route-des-vins/route-des-vins.htm

 

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.