Visite de la bastide St-Dominique à Châteauneuf du Pape

Au fil des rencontres

publié le vendredi 23 novembre 2018 à 15h36

Visite de la bastide St-Dominique à Châteauneuf du Pape

En longeant la vallée du Rhône, après une halte à Ampuis, descente à Châteauneuf du Pape, pour visiter un domaine déjà vu il y a deux ans. Ce dernier a le vent en poupe depuis quelques années.

La famille Bonnet me reçoit pour une dégustation et un entretien sur le domaine de la Bastide Saint Dominique.

Le domaine produit quelques 150 à 180 mille bouteilles sur les appellations Côtes du Rhône, Cairanne et surtout Châteauneuf du Pape.

Des IGP également et une petite gamme de négoce en Vacqueyras, Gigondas.

 

Le domaine exporte environ 50% de sa production et vend le reste en domestique. En conversion depuis 2008 il produit en AB depuis 2014.

Très honnêtement les vignerons m’expliquent leurs doutes quant à la pratique AB notamment en année comme 2018 ou le début de campagne fut très difficile, mildiou et perte de volumes importants.

50% des ventes sont faites aux particuliers lors de salons sur les ventes en France.il y a donc un rapport important aux particuliers depuis 30 ans avec ce domaine.

 

Les vinifications ont lieu en cuve béton, pour un supplément de fraicheur selon Éric Bonnet.

Je lui parle réchauffement et il me dit qu’en région chaude comme ici, les dates sont relativement stables depuis des années. Comme beaucoup dans le sud, l’impact serait moins net que dans d’autres régions plus septentrionales, Grenache, Carignan et Mourvèdre étant peut-être également moins sujets à de grandes variations.

 

L’âge moyen des vignes est de 20 à 50 ans sur les Côtes du Rhône, jusqu’à 80 ans sur les Châteauneuf, maxi 30/40 sur les IGP.

Les IGP sont irrigables, et font des vins simples mais de qualité et de prix imbattables.

 

 

On retiendra les IGP Grenache, facile, buvable, gourmand, vin de copains s’il en est.

Jules Rochebonne un côte du Rhône (CDR) puissant et long en bouche, marqué par la mûre.

 

 Côtes du Rhône Village 2017 : Grenache à 50%, le reste en Syrah, Mourvèdre, carignan, sur de jolis côteaux en galets. Le nez est légèrement animal, la bouche est saline en finale avec une belle attaque sur les fruits noirs et des tannins bien enveloppés. Bon vin, moins de 10 € au domaine, et caviste autour de 10/11

 

 

Châteauneuf 2016 : 80% Grenache, 20 % Syrah, Mourvèdre et Cinsaut, le nez est assez fermé et légèrement boisé, la bouche montre une belle tension, une belle acidité, un vin sapide et fruité, avec une jolie longueur, déjà agréable, donnez-lui 5 à 8 ans et il vous ravira. ! Très bon rapport Q/P entre 25 et 30 Euros

 

Il y a deux grandes cuvées à la bastide.

Secrets de Pignan. Un 100% Grenache, sur les sols sableux de Pignan, 100 ans pour certaines vignes, le vin ne voit pas le bois. Le 2015 est gourmand et possède une belle tension et une finale saline et gourmande ; mais une fois n’est pas coutume, je donnerais à Hespérides le coup de cœur cette fois ci.

 

Hespérides 2015 : 50% Grenache, 50% Mourvèdre, le nez est concentré, moderne, un beau boisé, mais c’est en bouche que le vin se révèle, de la mâche, du fond, très bon vin et belle acidité, il y a ici une matière profonde qui ira loin et qui promet beaucoup. T Bien

 

Les deux grands vins sont entre 35 et 45 Euros, ce qui en fait des cuvées haut de gamme, assez bien placées.

 

Domaine homogène, bon accueil, vins de qualité, des vignerons sans chichi, passionnés et honnêtes, que demander de plus ?

 

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.