Sur les pentes de Savoie, le domaine Berthollier

Au fil des rencontres

publié le mercredi 04 décembre 2019 à 08h00

Sur les pentes de Savoie, le domaine Berthollier

Dans la foulée de notre passage dans la Combe de Savoie et sa route des vins menant vers Chambéry, nous nous sommes arrêtés chez des vignerons d’un des autres villages emblématiques de la région. A 2 pas de Chignin, nous nous somme rendus au hameau le Viviers, à la rencontre du domaine Berthollier.

Magnifique situation au pied de la belle Savoyarde... mais non enfin, ce n’est pas une jeune femme du coin ! quoique... Cette magnifique Savoyarde n’est autre que la montagne qui domine le vignoble, grande face calcaire des Bauges avec à son pied le vignoble de Chignin, Arbin,...

 

Ici l’exposition est un peu plus à l’Ouest que sur Arbin. Nous avons longé et contourné le bastion rocheux.

Les vignes s’étagent gentiment de la plaine vers les coteaux avec un intérêt pour les 2 sections car évidement les éboulis calcaires dominent le coteau et son pied. Le côté plaine amène des sols différents avec des îlots de schistes par endroits et des argiles plus marquées par exemple.

 

Nous sommes encore en majorité sur des terroirs à vins blancs mais les rouges ne déméritent absolument pas et donnent quelques cuvées intéressantes. Le domaine Berthollier exploite 11 Ha, produit 60 000 bouteilles et n’utilise plus de chimie depuis 2011. La conversion en AB est initiée depuis 2017.

 

 

Place à la dégustation des vins du domaine Berhollier :

 

Le Chignin à base de Jacquère au nez de poire est très aromatique au profil frais acidulé et tendu est un vrai bonbon, facile et direct, bien.

 

Argile et Schistes 2015 ou 2018, ici 2018, est une nouvelle cuvée issue d’un îlot de schistes, le nez légèrement fumé et réduit est très plaisant, une bouche ciselée et citronnée relève l’ensemble tendu et frais, on adore ce vin, Bien +/++

 

Roussette 2017, pure altesse, le nez de miel et d’agrumes bien mures, confites est typé, du gras et du volume en bouche, avec toujours ces agrumes, c’est Bien.

 

Bergeron exception, 20% passe en fut pendant 12 mois, millésime 2017, abricot, pêche, aromatique estivale, la rose derrière, la trame en bouche est jolie avec quand même une minéralité bien présente en finale, et le gras du cépage, belle expression du cépage avec de beaux amèrs en finale. Bien.

 

Les Salins 2016, voici le premier Bergeron, avec une parcelle défrichée, en pente, sols calcaires, haut de côte, replantée en 2001, bref ça sent la Savoie d’ici :) le nez est discret, floral, puis d’un coup très mûr, la bouche riche, grasse, intense, bec une finale en tension, des fruits mûrs et exotiques, c’est long, Bien+/++

 

Saint Anthème est passé par 18 mois de fûts à 80% sur le millésime 2015, c’est beurré et ananas au nez, puis équilibré et très fin en bouche avec du miel en finale, un Bergeron pour amateurs de vins originaux, et typés. Bien.

 

Sel de Marius est le premier rouge, assemblage à parts égales de gamay et de pinot, à la couleur cerise, le nez est gourmand et rappelle les jolis ne de frise du Beaujolais, la bouche est hyper facile, gourmande et remplie de fruits rouges, c’est Très Bien !

 

Mondeuse Et ma Goutte 2018, légèrement épicé et poivré au nez, c’est bien typé en bouche avec un côté « rustique » mais très gouleyant, les tannins sont légèrement serrés, Assez gourmand toutefois, Bien+/Bien++

 

Grange Tissot 2016, passe 18 Mois en fut, le nez est lardé, fumé des notes de viande séchée, en bouche les tannins sont ses serrés et la tension ainsi que le côté juteux renforcent ce sentiment, une jolie aromatique de fruits rouges et fris accompagne le tout, un vin à attendre quelques années mais au réel potentiel, Bien+, note à revoir avec le temps...

 

Une gamme large avec des vins d’entrée de gamme de qualité incroyable ! On aime ce côté immédiat et facile des Jacquère et Gamay, ou Mondeuse.

L’ensemble est très cohérent, et on apprécie le cadre verdoyant et accueillant.

Notons que le domaine possède un gîte attenant, alors pourquoi ne pas prendre une pause, et profiter de la beauté de la nature environnante et de ces vins authentiques et directs ?

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.