Le vigneron champenois Alexandre Penet

Au fil des rencontres

publié le samedi 11 mai 2019 à 08h00

Le vigneron champenois Alexandre Penet

 

Durant le mois de Mars, nous avons comme vous l’avez vu parcouru la France et l’Europe. Nous sommes arrêtés à plusieurs reprises en Champagne, Bourgogne, Beaujolais, Rhône, Languedoc.

Bref, un bon petit tour de France, qui ne demande qu’à se compléter par les autres belles régions de nos pays.

 

En Champagne j’ai pu faire 4 dégustations très variées. Malheureusement pas de grande maison à notre tableau par manque de temps, mais des vins de tous horizons. Je vais me consacrer à la montagne de Reims connue pour ses Pinots Noirs avec un zoom sur les maisons Penet Chardonnet et Alexandre Penet.

 

A la tête des 2 maisons Alexandre Penet et sa famille nous propose des gammes gastronomie et restauration avec Penet Chardonnet, un peu plus apéritive et « facile » avec Alexandre Penet.

 

Nous sommes ici à Verzy village 100% Grand Cru de la Montagne de Reims, entouré des forêts et dans un Parc Régional couru pour les activités natures, et la balade.

Le calme et la nature environnante tranchent avec la proximité de la ville de Reims et des nombreuses infrastructures qui l’entoure.

 

Nous n’irons pas dans les vignes faute de temps et d’une météo très arrosée ce jour-là.

 

Les vins sont originaires des 6 ha du domaine, plus une partie de négoce pour la cuvée Ex Ante. Un grand soin est apporté au travail des vignes. Alexandre Penet œnologue formé à Reims est aussi extrêmement précis dans ses vinifications ainsi que dans son travail à la cave.

On obtient donc des vins très ciselés, assez pointus et très digestes. Frais.

 

 

 

Nous dégustons donc la gamme complète, à commencer par les vins Alexandre Penet.

Notons qu’en parallèle et spécialiste des bulles, la maison est investie dans des projets en Provence ainsi qu'en Alsace ce qui lui permet de proposer une offre commerciale étendue en termes de vins effervescents de qualité.

 

Pour revenir sur les vins et leur mode de production on utilise ici les modes très en vogue de Solera. Il y a donc addition de vins de réserve assez âgés. Parfois la patine se ressent sur certaines cuvées augmentant la vinosité, ou la tension selon l’assemblage et le souhait du vigneron.

Je retrouverai ces pratiques chez Fabrice Pouillon un peu plus tard. Ici les fermentations malo lactiques sont également parfois non faites pour garder de la minéralité et de la tension.

C'est toujours un choix de chacun, mais cela semble réussir à la maison et à ses vins.

 

Nous dégustons donc beaucoup de vins, et le style est harmonieux.

Ex Ante est une cuvée avec 40% de Pinot Meunier qui présente des notes déjà un peu évoluées. Du miel, de la puissance, un vin brioché, et légèrement évolué. On sent une certaine patine, le dosage est présent sans dominer. Un vin d’apéritif

 

Je retiens de la gamme Alexandre un joli Alexandre Grand Cru, au nez discret et à la bouche tendue, minérale, précis, salin, à la belle vivacité. La pomme granny est là et la longueur aussi. Ce 80% Pinot Noir est une belle expression de cette région et de la base 2015.

 

Le terroir Essence est d’un niveau encore supérieur avec une solera base de 2010… Beurre, épices au nez, puissant, ample, large, vineux, salin. Un vin qui mêle douceur et tension, le miel, une grande longueur, bien à Très Bien

 

La suite est d’un très haut niveau avec tous les parcellaires du domaine, Blanches Voies, 100% Chardonnay de Verzy, Gras et Long, belle trame, un fruité éclatant en bouche.

Un Fervins 2009 Fau caractère solaire, sans lourdeur, issus de vignes complantées en terres très calcaires, 70 % Pinot et 30 % Chardonnay.

Ceux qui cherchent un grand caractère vineux de la montagne iront vers cette cuvée, Les Epinettes 2009. Pur Pinot, c'est un blanc de noir incroyable de fraîcheur, crayeux, minéral, à la bulle délicate, et à la finale tendue et fraîche… 

Diane Claire 2009 est un vin complexe et assez gras, sur la puissance et les amers.

 

Le plus grand vin de la journée sera à mon sens la Croix l’Aumonier 2010, au nez brioché et boisé, un profil légèrement réducteur, un Pinot Bourguignon…

Un toucher de bouche sur les fruits blancs, puis très mur avec des notes miellées, la finale est tendue, saline, superbe… Très jolie bouteille.

 

Un domaine que je voulais découvrir plus en détail, des vins ciselés et précis, des expressions de Pinot Noir parfois surprenantes, un vrai vigneron, très impliqué dans ses vins et ses parcellaires.

Ce visage de la Champagne est certainement le plus attrayant aujourd’hui car nous le retrouvons chez de nombreux vignerons. Certains moins interventionnistes sur les vinifications, d’autres plus pointus techniquement.

Bref la variété des sols, des terroirs et des vins ici, n’a plus de limites.

 

On sent un bouillonnement depuis quelques temps qui n’est pas près de s’arrêter…

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.