Le tour non exhaustif des vignobles insolites

Au fil des rencontres

Catégories : #auFilDesRencontres

Le tour non exhaustif des vignobles insolites

Les vignobles ne se ressemblent pas mais certains ont parfois une apparence plus classique que d'autres. Voici quelques vignobles de par le monde qui valent le coup d'oeil tant ils sont atypiques ! Cliquez sur les photos correspondantes de gauche à droite et de haut en bas :)

Le Clos Montmartre : L'un des plus anciens en plein coeur de Paris sur l'incontournable Butte Montmartre que surplombe le Sacré Coeur qui a déjà plus de 1000 ans dans les ceps... Ses vignes produisent toujours du vin et le vignoble célèbre ses vendanges tous les ans en octobre.

Le Vignoble de Rangen : Il faut être un peu fan des dénivelés et d'alpinisme pour aller tailler les vignes et participer aux vendanges de ce domaine alsacien. En pente à 45°, le vignoble reste accessible par divers sentiers qui valent le détour rien que pour apprécier la superbe vue sur les toits de Rangen.

Le Vignoble de Lanzarote : Direction Les Canaries et ses fameuses terres volcaniques si propices à la culture de la vigne ! Pourtant le vignoble reste terriblement atypique comme sorti d'un imaginaire décidément fertile, car les plants sont très espacés à distance égale et protégés par des murets de pierres en demi-cercle. Non, il ne s'agit pas d'un passe-temps pour tuer l'ennui mais la solution que les vignerons ont trouvée pour protéger leurs ceps des vents violents qui sévissent sur l'île espagnole.

Le Vignoble de Neuras : Le désert de Namib à Neuras (Namibie) fait partie des zones sub-sahariennes les plus arides d'Afrique et pourtant, contre toute attente, des vignes y poussent grâce à un cépage ultra résistant qui n'a pas besoin de beaucoup d'eau pour subsister.

Le Vignoble de Tahiti : L'Ile du Pacifique lance en 2002 un projet de vignes pour commercialiser son propre vin. Climat parfait pour l'épanouissement du vignoble, il ne faudrait pas qu'il y ait de raz de marée même si ce ne sont pas les intempéries qui sont à craindre... Comme qui dirait... chacun son lot ! En tous cas, il y a pire comme cadre de travail ou de vacances que ces fabuleuses plages de sable fin et mer turquoise.

Les vignes s'invitent sur les toits : Ici à New York suite à un projet lancé en 2016 et qui se perpétue dans plusieurs grandes villes comme Paris, Londres ou Turin et même sur les toits des buildings d'affaire à Montréal. L'agriculture urbaine se perpétue et c'est plutôt une bonne chose non ?