Ils font de très bons vins : le château Thivin

Au fil des rencontres

publié le samedi 08 juin 2019 à 08h00

Ils font de très bons vins : le château Thivin

 

Une région de moins en moins oubliée, et pour cause, qualité, style adapté grâce à une fraîcheur l'été une buvabilité importante, le Beaujolais est la région à suivre.

Je m’arrête cette fois ci chez un vigneron bien connu à l’étranger, les anglais raffolent de ses vins, et bien connu des lecteurs de guides ou revues françaises.

Château Thivin à Odenas, au pied du Mont Brouilly.

C'est une référence pour les vins du sud Beaujolais, et des crus de Brouilly, Côtes de Brouilly.

 

Les parcelles sont ici réparties autour du mont Brouilly pour les côtes de Brouilly, et un peu en contre bas, sur le pourtour pour le Brouilly.

Pour détailler les parcelles autour du Mont sont en appellation Côtes de Brouilly et possèdent un peu plus de structure alors que les vignes encerclant l’appellation sont en Brouilly. Les vins sont souvent un peu plus légers et frais.

 

Le domaine possède également des vignes sur le sud autour de Theizé dans les pierres dorées ou les calcaires et les argiles donnent des blancs de qualité et très frais, au Clos de Rochebonne, et sur Marguerite plus proche des Brouilly également sur terres calcaires.

Pour le reste, la mosaïque, des terroirs autour du domaine et du Mont Brouilly, font le reste.

Des sols principalement granitiques, parfois décomposés avec des sables, et des diorites, sols volcaniques complètent le tout. Pas de doute le gamay trouve ici une vraie terre d’élection, et se complexifie selon les terroirs et sols. 

 

Les blancs sont en AB, le reste est pour l’instant en label Terra Vitis, gage d'une agriculture raisonnée, ou on emploie de manière très réfléchie les produits de synthèse.

La production en Beaujolais est peu mécanisable sur les vieilles vignes, car ici les vignes sont plantées très denses, et non palissées, en gobelet, un peu comme dans le nord de la vallée du Rhône.

 

 

Je dégusté des vins ouverts, une partie de la gamme accompagnée de Sonja Geoffray qui m’accompagne au mieux en cette période très chargée pour les vignerons.

La famille complète travaille sur le domaine, et on les croise rapidement entre le stock, la vigne, les intendances diverses...

 

Seul Rochebonne est ouvert en blanc, je regrette de ne pas goûter La Chapelle qui est souvent mon préféré dans l’ensemble, allons-y :

 

Rochebonne 2017 est un peu chaud. Le millésime chaud se ressent un peu avec un épointé de boisé, et de réduction souffrée au nez, le vin est gras et riche, consommer sûrement rapidement, AB+

 

Gamay Noir 2017, un nez de fruits frais, primeur, c’est un jus facile et gourmand, quel plaisir, Bien+ très bon « petit » vin.

 

Reverdon 2018, fruits rouges, groseilles, cerise, burlat, une jolie mâche en bouche, de la fraîcheur, facile et gourmand, Bien/Bien+

 

Les 7 Vignes, Minéral et Fumé, un peu terreux, un sacré vin à ce stade, attention je rentre du Piémont ou j’ai goûté de grands vins, donc très critique, ce Gamay-là n’a pas à rougir... En bouche ça pinote un peu, un joli jus, des tannins fins et fondus, belle amertume en finale, Bien ++/ T bien

 

Clos Bertrand 2018, Légèrement réduit et nature au nez (date d’ouverture ? ) , légèrement boisé, café, au palais on a à nouveau des relents de pinot noir, puis un peu de végétal et un fruit éclatant pour terminer, finale très sapide et fruitée. Bien ++

 

Griottes 2018, Aromatique, fruits noirs, un vin plus austère à ce stade, en bouche c’est plus serré, plus tendu et très droit, sacré profil mais pas encore prêt, Bien

 

Zaccharie 2017, Pointe de réduction et légèrement boisé, la bouche est aussi un peu boisée, mais non dominée, cela demander 2/3 nos pour se détendre, la longueur est bonne, le vin est juteux et fin, c’est un joli vin Bien+/++

 

La gamme est complète et de très haut niveau. Les "petites cuvées" ne sont pas négligées au contraire car à ce jour Reverdon ou le Gamay noir sont d’une facilité déconcertante, et bons.

 

Coup de cœur absolu au "Sept Vignes", qui à ce jour donne la mesure du sol et des terroirs locaux.

Clos Bertrand donne une idée d’un grand terroir local isolé qui se livrera avec le temps...

Stanislas ROCHER

par Stanislas ROCHER

OenoConseil, Voyageur dégustateur et Dénicheur de perles.