Retour sur le salon VivaTech 2018

Winamee.team

Retour sur le salon VivaTech 2018

Depuis un mois nous étions dans les starting blocks, la région Auvergne-Rhône-Alpes nous a convié pour les 3 jours de salon dans le LAB !

Arrivés en courant de matinée sur Paris, dès la station de métro nous savons que nous approchons d'un salon Numérique, EDF s'est offert tous les panneaux publicitaires de la station de métro, des couloirs et même sur les poubelles nous pouvions retrouver les slogans de la marque.

Les portes d'entrées sont toujours chargées, des tracts et des offres de services tous les mètres nous rappellent que nous sommes sur un salon international. Après les 4h de train, 45 min de métro, 30 minutes de queue (accès prioritaire) et de fouilles, nous passons à la vérification des identités, validation des badges exposants, récupération des plans, journaux partenaires, programmes, ... Bref 6h après notre départ de Clermont nous sommes enfin dans l'antre de ce qui va être notre quotidien durant ses 3 jours de salon...

Nous sommes accueillis par des robots ! De chouettes petits robots qui interagissent avec le public à la voix, qui vous disent "Bonjour Monsieur" (ou "Bonjour Madame" à Caro) et proposent des jeux aux enfants alors qu'à nous ils nous proposent le plan du salon ou des activités plus pour adultes .... Déjà nous prenons la mesure de l'événement ! Nous sommes accueillis par des machines qui analysent les images via leur caméra intégrée et qui s'adaptent au client qu'elles ont en face d'elles. Nous ne sommes plus dans les campagnes où nous trouvons des tondeuses qui arrivent à suivre un câble enterré (même si c'est déjà bien pratique pour ne plus avoir à se soucier de la pelouse).

Des lumières partout, des musiques, des conférences, du monde ! Une fois nos esprits repris, nous nous rendons compte que le train bondé ou le métro parisien n'ont rien à envier à ce que nous avons sous les yeux.. plus de trente milles personnes déambulent dans les 50.000 m² du premier pavillon du parc. Toutes les grosses enseignes sont là : Google, Facebook, Michelin, Thales, BNP, la Poste, ... etc, mais nous, ce qui nous intéresse dans l'immédiat ce n'est pas la BPI (on ira plus tard) ni l'INPI mais bien la région AURA. Elle est présente en fond de salle sur la gauche arborant une magnifique structure bleu ciel visible depuis la porte d'entrée. Nous nous y rendons sans omettre de flâner sur les stands des startup en chemin. Ubisoft présente un jeu en réalité virtuelle, nous croisons un taxi des lacs navigant hors de l'eau, Google présente l'activité de différentes associations et œuvres de bienfaisance via des outils de communication modernes, un costume d'astronaute et une jaguar électrique. Plus tard nous nous retrouvons sur le stand de notre région !

Sur l'estrade, une conférence en cours devant un parterre de professionnels attentifs ; c'est ici que nous devrons passer sur le grill dans 2 jours ... un petit salon, des tables hautes, et des pupitres sur lesquels de jeunes startupeurs défendent bec et ongles l'originalité de leur aventure. Nous allons faire un coucou et remercier nos hôtes, déjà bien occupés à assurer le bon déroulement des rencontres B2B, ils nous offrent un café, nous discutons 5 minutes, posons les sacs, et c'est parti pour 3 jours intenses et riches en promesses !

Nous ne sommes pas les seuls dans le coin à travailler dans le monde du vin, assez rapidement nous retrouvons les copains du Bon Gustave (dénicheur de vin basé à Lyon) et nous rencontrons enfin MyOeno ( Grenoble ) qui fait un testeur connecté. On le pose dans le verre et il vous révèle le taux de tanins, l'acidité et les degrés alcoolémies de votre nectar. L'Auvergne-Rhône-Alpes est donc la région de France qui représente le mieux l'innovation autour du vin, certains diront que nous n'avons pas les plus belles vignes de France, nous avons donc des idées pour rendre service à tout le monde dans sa recherche de plaisir œnologique :)

Les jeudi et vendredi sont consacrés aux professionnels, nous rencontrons donc des industriels, des investisseurs, des porteurs de projet, des incubateurs et tout un éco-système dans lequel nous nous sentons comme un petit poisson dans l'océan ... Nous présentons notre application, notre concept, notre vision de l'entreprise (codeurs sous kiwi). Beaucoup de bienveillance, beaucoup d'encouragements, beaucoup de verres d'eau ... Ces jours ont été très enrichissants ...

Nous avons veillé à aller nous présenter aux stands des autres projets vinicoles du salon. VitaVinum invité par la région Bourgogne qui va installer une application d'aide à l'achat (basée sur les accords mets-vins) dans la grande distribution, Somm-it un peu plus loin qui fait un assistant sommelier pour les restaurants, Aveine, invité par le groupe LVMH qui présente l'aérateur de vin qui a cartonné sur leur opération de crowdfunding. Bref, tout ceci était très enrichissant, personne n'est sur le même marché que nous, nous sommes toujours en marge, mais tous ont été très positifs avec la qualité de notre projet et la nécessité de sortir un tel outil pour nos partenaires et clients communs.

Heureusement qu'à Paris nous pouvons trouver facilement des logements très agréables sur AirBnB, il était nécessaire pour nous de retrouver un peu de réconfort pour nos corps affaiblis en fin de journée. Après une heure de métro, un chinois à emporter, une bouteille de vin, nous pouvions nous détendre sur un vrai canapé, et même s'évanouir dessus... !

Les vendredi et samedi matin se ressemblent à Paris, réveil à 6h, douche, café, 3 bouteilles d'eau dans le sac à dos, métro ... Ouverture du salon à 9h, il y a beaucoup de monde, on redémarre la journée par une file d'attente pour passer dans la file prioritaire réservée aux exposants.

Le samedi était complètement différent, beaucoup d'enfants, les stands de jeux vidéos font le plein, tout le monde parle de VR, AR, IA ... Beaucoup de curieux qui font le tour des stands, récupèrent des flyers, des goodies et nous demandent ce qu'on a de différent par rapport à Vivino ... 17h30, on part en courant, il ne faut pas rater le dernier train pour Clermont. Manifestation à la sortie du salon, des gens sur les voies de métro... On va le rater ce train vers la sérénité ! Un tram dans 3 minutes, bondé. Bloqués 6 stations plus tard, Flo part en courant, il ne lui reste plus que 30 min pour aller de la porte d'Orléans à la gare de Lyon, nous courrons vers le métro, un changement, puis 2, puis on court, ce week-end n'en fini plus... 5 minutes, il reste 5 minutes avant que le train ne quitte la gare au moment où nous arrivons sur le quai .... Un message de Florent, il est arrivé juste à temps ! On peut reprendre notre souffle, on aura notre train, on rentrera à la maison et Caro pourra bien profiter de la fête des mères avec ses enfants ...

Un Week-end à Paris ? Oui, mais c'est épuisant ! Ma montre annonce 45km parcourus en 3 jours, mes pieds rêvent de fouler l'herbe haute de mon jardin, mon esprit se languit de retrouver la douceur d'un sauvignon frais à l'apéro avec du fromage d'Auvergne.

Résultat des courses : nous repartons avec plus de 30 cartes de visite d'investisseurs et Business-Angels, nous avons distribué plus de 200 flyers et 50 drop-stop, 5 rendez-vous avec des partenaires potentiels et une demande qui coiffe toutes les autres : traduire l'application en sud-coréen pour en faire la promotion auprès d'oenotouristes et d'amateurs de vins prochainement en visite en France !

Merci la région Auvergne-Rhône-Alpes pour toutes ses émotions et à l'année prochaine !!