Les vins oranges

Vins étonnants

Catégories : #vinsÉtonnants

Les vins oranges

Laissez tomber les préjugés, les vins oranges existent depuis l'Antiquité et ce n'est aucunement un effet de mode ou un coup de pub marketing. En bref, il s'agit d'un vin blanc vinifié comme un vin rouge. Alors que le vin blanc est issu de raisins blancs pressés après leur récolte et que le vin rouge, quant à lui, est obtenu après macération longue du jus et des peaux de raisins noirs, le vin orange est obtenu à partir de raisins blancs qui macèrent avec leurs peaux et même leurs rafles (charpente de la grappe).

Donc forcément, les tannins des peaux vont colorer le jus des raisins blancs mais, là encore, le vin orange n'est pas toujours orange pour qu'on le surnomme en tant que tel. C'est cette technique de vinification qui lui est propre qui permet de l'appeler ainsi. Mais il sera forcément toujours plus soutenu qu'un blanc ordinaire. Jusque là, c'est logique, non ? 

Il serait originaire du Caucase et aurait fortement inspiré les italiens puis les français avant de conquérir le monde, et sa vinification remonterait à 4000 ans avant JC. Ils font d'ailleurs partie de ces vins qui peuvent accompagner tout un repas car moins relevés que les rouges et plus marqués en goût que certains blancs. Pourtant si le procédé remonte à très loin, il a fallu attendre les années 2000 pour le voir s'installer dans nos caves et surtout le consommer.

En référence, on note trois domaines qui se distinguent particulièrement dans la production de ce vin orange en France, le domaine Gauby dans le Roussillon, Thierry Germain dans la Vallée de la Loire et le domaine Tissot dans le Jura. Pour ce qui est de l'import étranger, les italiens et les slovènes se défendent pas mal avec une majorité de la production mondiale de vin orange qui voit sa gamme s'élargir de par la diversification des techniques de vinification. On retrouve d'ailleurs en coup de coeur le Stanko Radikon de la région du Frioul ou même le domaine Si Vintners en Australie qui nous font bien tourner la tête. Les cépages traditionnellement utilisés sont le chardonnay, le sauvignon et le pinot gris. Et même si la vinification peut effectivement s'effectuer en cuve ou fût, certains conservent la bonne vieille tradition qui n'a pas son pareil, en la faisant dans des qvevris géorgiennes (amphores) et en les enterrant sous terre le temps de la macération voulue. 

Le vin orange est-il prêt à inverser la tendance des grands classiques aux trois couleurs ?