Clos Fourtet 2009

Clos Fourtet

Vous souhaitez proposer un vin lors d'un événement ?

Bientôt un espace dédié aux professionnels

Clos Fourtet 2009

Dégustation : D'une robe pourpre intense et sombre, son nez dégage une intensité de fruits noirs bien mûrs. L’attaque en bouche est suave suivie d’une ampleur et d’une complexité avec des tanins serrés.

Accords Mets-Vins : Se déguste aisément avec un carré d'agneau aux cèpes, gigot d'agneau de sept heures aux fèves, filet de bœuf à la duxelle de champignons, fromage de l'abbaye de Belloc.

Domaine : La diversité de notre terroir implique que des parcelles voisines de quelques mètres à peine donnent des raisins dont le caractère est totalement distinct. Aux endroits les plus élevés du plateau, une couche superficielle de calcaire absorbe et rediffuse la chaleur du soleil, donnant des fruits concentrées, gorgés de minéraux. Plus bas, les terrains sont composés de sable et d’argile, donnant des raisins riches en tanins qui renforcent le milieu de bouche de nos vins. Les fruits de chacune de ces parcelles murissent séparément jusqu’au moment final où ils seront assemblés pour donner naissance au Clos Fourtet.

Elevage : La rareté et le rendement du Clos Fourtet témoignent d’un profond désir de ne produire que des vins d’excellence. Avec application, certaines des grappes de raisins verts sont coupées avant qu’elles ne murissent afin d’optimiser la concentration des dernières grappes laissées sur le pied. Elles muriront alors en se gorgeant de sucre et de tanins. Seuls les grains les plus précieux iront jusqu’au bout du voyage, du jardin à la bouteille, sous le regard exigeant de ceux qui les sélectionnent (80% barriques neuves – 20% barriques de 1 vin avec 18 mois d’élevage).

Vinification : En cuve inox avec pigeages à la main pour une belle extraction du chapeau de marc. Cuvaison de 25 à 30 jours.

Petit plus et non des moindres : "La grande histoire du Clos Fourtet est contée sur leurs étiquettes. Celles-ci comportent de nombreux indices qui témoignent de cet héritage. Depuis 1918, trois médailles d’or ornent chacune de leurs bouteilles. Les récompenses remises en 1867 et 1900 à l’Exposition Universelle de Paris trônent fièrement sur la gauche et au centre. La troisième médaille d’or, située à droite, a été remportée à l’Exposition Nationale, Internationale et Universelle de Bordeaux en 1895. Ces prix sont autant de preuves des progrès techniques accomplis que d’une philosophie de l’excellence qui a su traverser les siècles."