Beaujolais

Vous souhaitez proposer un vin lors d'un événement ?

Bientôt un espace dédié aux professionnels

Beaujolais

Le descriptif du vin est actuellement indisponible. Il sera publié très prochainement dès que la production sera effectuée. Car en ce qui concerne les primeurs, la vinification et la mise en bouteille ne se font souvent qu'une dizaine de jours avant leur distribution. Merci pour votre compréhension.

Un peu d'histoire : Au cours de l'Antiquité grecque, des nymphes des vignes, blondes et à queue de serpent, fêtaient le vin nouveau en début d'année. Les viticulteurs grecs descellaient les amphores lors des Anthestéries, fête des fleurs, en l'honneur de Dionysos.

À Rome, les viticulteurs élaboraient du vinum preliganeum. Ce vin, fait à base de raisins verts, était bu lors des vendanges. Ce breuvage acide était plus proche du vin bourru ou de la piquette1. Dans la cité de Dea Augusta Vocontiorum (Die), l’une des plus importantes de la Gaule narbonnaise, Pline l'Ancien cite élogieusement le vin des Voconces. Il en distingue deux : le vinum dulce et l’aigleucos, dont on arrêtait la fermentation en plongeant les dolia dans l’eau froide jusqu’à l’hiver où ce vin nouveau était alors consommé.

Georges Dubœuf fut le premier, en compagnie de Louis Orizet, à lancer sur une grande échelle le slogan « Le Beaujolais nouveau est arrivé ». Ce négociant-producteur, dont l'entreprise emploie 105 employés, commercialise 15 % de la production totale du Beaujolais, soit 18 millions de bouteilles, dont les neuf dixièmes sont exportés vers 90 pays. Il a bâti son succès commercial en se portant acquéreur des meilleures cuvées qu'il a embouteillé sous sa marque et identifiée en notifiant sur l'étiquette le nom du producteur. Le beaujolais nouveau, petit vin de comptoir, réservé à un clientèle lyonnaise ou stéphanoise, conquit d'abord Paris avant d'aller se déverser sur les rives de la Tamise ou de l'Hudson et devenir la coqueluche du Japon.

Source : Wikipédia