Vosne Romanée 1er Cru Clos des Réas 2014

Domaine Michel Gros

Vous souhaitez proposer un vin lors d'un événement ?

Bientôt un espace dédié aux professionnels

Vosne Romanée 1er Cru Clos des Réas 2014

Dégustation : Parfaitement structuré. Harmonieux et équilibré, on découvre des arômes sophistiqués de cassis et d'épices. A déguster jeune  avec tout de même un potentiel de garde de 10 ans. 

Terroir : C'est en 1860 qu'Alphonse Gros achète ce cru. La gravure qui surplombe l'étiquette date d'ailleurs de l'achat et au fil des années, plusieurs noms de la  famille ancestrale s'inscrivent sur la bouteille : Gros-Guenaud, Gros-Renaudot, Louis Gros, Jean Gros et, depuis 1996, Michel Gros. L'appellation Monopole est, comme son nom l'indique, exclusivement réservée au Domaine et occupe une parcelle triangulaire. Le mur de cette parcelle longe le village à L'Est. Un portail monumental s'élève en son milieu alors qu'une petite maison très ancienne représente l'angle nord sur la place de la Mairie. Le Clos des Réas est situé sur une petite bosse qui surplombe le vallon des Réas.

L'étage géologique du sous-sol est le conglomérat saumon de l'Oligocène, avec, à cet endroit, une forte quantité de blocs de calcaires mélangés à des marnes. Cette particularité, associée à la pente, permet un excellent drainage. Les marnes apportent au vin le caractère soyeux des tanins, l'élégance des parfums, et la faible acidité qui le rendent facile à déguster dès son plus jeune âge. Cette impression de facilité est cependant trompeuse, car l'équilibre presque parfait de ce vin lui permet de vieillir de 10 à 15 ans en conservant tout son fruit et sa fraîcheur.  

Vinification & élevage : Vinification traditionnelle bourguignonne. La mise en fût intervient quelques jours après le décuvage pour un séjour de 18 mois. Le pourcentage de fûts neufs varie selon les millésimes, de 50% à 70%. Un seul soutirage intervient à la fin de la fermentation malolactique, en général à la fin de l'hiver qui suit la récolte. Lorsque les vins atteignent environ 18 mois, soit en avril, on procède à l'unification des fûts d'une même appellation, par soutirage dans des cuves. On profite de ce transfert pour réaliser un collage à l'albumine d'oeuf. Les vins restent sur colle, jusqu'au mois d'août, avant d'être enfin mis en bouteilles. 

Le millésime 2014 : Le printemps a été particulièrement sec et chaud, avec un départ de la végétation très précoce, dès la fin du mois de mars. Ces conditions très favorables ont persisté jusqu'à fin juin, ce qui a abouti à une floraison hâtive, au cours de la première semaine de juin, puis à un grossissement rapide des baies, qui ont atteint le stade fermeture de la grappe au 1er juillet, soit avec deux semaines d'avance sur la normale. Les mois de juillet et d'août ont été beaucoup plus frais et humides, ce qui a ralenti l'évolution de la vigne. 

A la fin août, puis pendant tout le mois de septembre, le temps est resté sec, chaud et ensoleillé, ce qui a permis une bonne maturation des raisins. Les vendanges ont débuté au domaine le 15 septembre pour s'achever le 1er octobre dans les Hautes-Côtes, dans des conditions idéales.

Le profil climatique est très proche de celui du millésime 2011, et les vins ont naturellement beaucoup de similitudes : ce sont des vins avec d'intenses couleurs, des tanins fondus grâce à la maturité aboutie, les acidités sont moyennes, ce qui renforce la rondeur en bouche. Les arômes sont précis, et les caractères de chaque climat bien marqués. 

>>> Petite anecdote, il s'agit d'un des trois vins qui était à remporter dans le cadre de notre jeu concours au Salon Vinidôme 2018 à Cournon d'Auvergne. Ce millésime d'exception est à déboucher pour une occasion particulière car sa valeur n'atteint pas moins de 200 euros à la vente ! Le tempérament des Vosne Romanée n'est en même temps plus à démontrer depuis déjà de très nombreuses années...